Fréro Delavega : « Notre nouvel album ? À la rentrée »


Par publié le 18/07/2015 à 12h00


Grâce au triomphe de leur premier album, Flo Delavega et Jérémy Frérot sont les artistes français les plus demandés cet été. De concerts en festivals, ils nous font chanter et danser, au son de Sweet Darling et du Chant des sirènes. Et ils ne vont pas s'arrêter là...

– Comment occupez-vous votre été ?

On est en tournée tout au long de l’été, et en même temps en train d’enregistrer notre prochain album. Être devant notre public, c’est ce qu’on préfère, on fait des albums pour pouvoir être sur scène…

– Qu’est-ce que vous ressentez quand vous êtes face au public ?

C’est vraiment agréable et touchant de voir autant de monde venir à nos concerts. Ça fait bizarre d’ailleurs. Le public chante tous nos titres. On a vendu pas mal d’albums, ce n’est pas uniquement dû à notre travail, mais aussi à celui de la maison de disques. Sans oublier le bouche à oreille. Et comme on en a marre de ne chanter que les titres de ce premier album, on s’active pour en écrire et en composer de nouveaux… pour pouvoir proposer un spectacle inédit en 2016.

– Avez-vous déjà pensé à un titre pour ce nouveau projet ?

Non, parce que toutes les chansons ne sont pas encore prêtes ! L’album sortira dans le courant de l’automne. L’inspiration va un peu évoluer : au lieu de parler de nos vies, on va parler de ce qui se passe autour de nous. Musicalement, on aimerait bien que ça évolue aussi. On va garder ce qui fait notre signature, les harmonies vocales, Mais on va être plus « précis » dans les rythmiques, sans changer de style.

– Comment définir votre musique : pop, variété, folk ?

Ce sont des harmonies entre deux voix masculines accompagnées par des guitares folk. À ma connaissance, on est les seuls à faire ça. Chez les filles, il y a Brigitte.

– Est-ce que ça vous agace quand on dit de vous que vous faites de la musique populaire ?

Pas du tout. On en est très heureux. Depuis notre sortie de The Voice, le public a évolué, il va vraiment aujourd’hui de 7 à 77 ans, comme on dit.

Des stars humbles

– Quel effet ça fait d’être devenu des stars ?

On n’en a jamais vraiment rêvé. Au départ, on était professeurs de sport. On a dû arrêter ce métier parce que la musique nous prenait trop de temps !

– Grâce à vos physiques de séducteurs, le public féminin est très présent. Vous assumez ?

C’est flatteur. Mais parmi nos fans, les hommes sont toujours plus réservés que les femmes. Donc c’est plutôt normal et c’est comme ça pour tous les groupes.

– On vous a pas mal vu en photo dans les journaux ces derniers temps : Flo en compagnie de la chanteuse Natalia Doco et Jérémy avec Laure Manaudou. Là aussi, vous assumez ?

Non, se retrouver en photo dans les magazines, ce n’est pas notre volonté. Mais on l’a bien cherché, on a fait une grosse émission sur TF1, donc forcément on s’intéresse à nous !

– À votre sujet, on parle souvent de fraîcheur, d’authenticité. Vous reconnaissez-vous dans ces compliments ?

Oui, tout ce qu’on fait, c’est avec le cœur, avec une totale sincérité. Et on n’a pas envie de changer !

A LIRE :

The Voice : Le succès des Fréro Delavega