Les séducteurs sont dans le pré


Par publié le 16/06/2014 à 05h11


Pour leurs séances de speed dating, les agriculteurs ont chacun leur façon de faire…

Après une ouverture du courrier souvent très drôle et pleine de rebondissements, c’est désormais l’heure pour cinq agriculteurs de rencontrer leurs prétendants et prétendantes. Et une fois de plus, ils nous réservent de grands moments.

 

À commencer par Nicolas, charmeur et pas timide du tout. Avec lui, c’est un festival de bons mots. Il faut dire que ce céréalier est particulièrement difficile et exige des critères physiques bien précis, du genre « ni boulimique, ni anorexique ». Dès qu’une jeune femme quitte la pièce, on a droit à certaines remarques : « mauvais tirage » ou « elle peut venir comme elle veut, même en soutien-gorge, il ne se passera rien avec elle ». Monsieur est particulièrement taquin !

 

Du côté de Gilles le meunier, les priorités ne sont pas les mêmes. « Tu es bonne cuisinière ? Parce que c’est très important », dit-il à une jeune femme à peine assise. En matière de séduction, peut mieux faire !

 

Le plus touchant est sans aucun doute Christophe, cet éleveur de vaches laitières de 45 ans qui a déclaré devant les caméras : « J’ai déjà pris la main d’une fille, j’ai déjà embrassé une fille mais je n’ai jamais couché avec une fille. » Pour l’occasion, il avoue avoir acheté une  belle chemise pour se mettre en valeur. Miracle, ses prétendantes le trouvent toutes très beau, et Christophe n’en revient pas.