L’amour est dans le pré : Thierry et Aurélie, et si c’était du cinéma


Par publié le 29/07/2014 à 11h56


Cette année, on a assisté à un véritable coup de foudre. C'est beau l'amour, mais ça devient vite ennuyeux devant les caméras, surtout qu’étrangement, il n'y a encore eu aucun bisou...

Du jamais vu dans L’amour est dans le pré !

 

Thierry est tombé amoureux avant même de voir Aurélie, juste en lisant son courrier. Et au speed dating, le miracle s’est produit : sourires, yeux qui pétillent…

 

Ces deux-là ne se sont pas lâchés une seconde du regard. Et tant pis pour les autres jeunes femmes qui espéraient encore, Thierry avait déjà choisi de n’inviter qu’Aurélie, déjà persuadé que c’était la femme de sa vie. «Quand elle est arrivée devant moi, le coeur a continué de parler. C’est inexplicable, c’est une étoile qui m’est tombée dessus au bon moment», déclarait-il.

 

Une petite touche de romantisme au début de l’émission, on apprécie, mais au bout de quarante-huit heures, ces deux-là ne cachaient plus leurs sentiments naissants et même leurs espoirs. Et tout ça avec la complicité d’un vieux couple…

 

Aurélie n’en faisait- elle pas un peu trop ? Toujours est-il que cette déferlante de petites attentions a mis la puce à l’oreille des télé spectateurs, dont certains se demandent mêmes s’ils ne se connaissaient pas avant… Surtout quand Thierry déclare : «C’est bizarre, mais on dirait qu’on a déjà vécu vingt ans ensemble.» Vous avez dit bizarre, Thierry ? Et puis regarder le bonheur des autres, ça va cinq minutes mais on le sait, ce que les téléspectateurs adorent dans L’amour est dans le pré, c’est du croustillant, pas du moelleux.

 

Or, chez Thierry et Aurélie, c’est bienvenue chez les Bisounours. La preuve ! Lorsque deux petits veaux naissent, c’est Aurélie qui a le privilège de leur donner un nom. Sans que l’on en soit trop surpris, elle les nomme Joyeuse et Jovial. Voilà qui en dit long sur l’humeur de la jeune femme. On vous avait prévenus, c’est du 100 % mignon. Si tout va bien entre les deux, on se disait que peut-être l’entente ne serait pas aussi merveilleuse avec les amis de l’agriculteur.

 

Eh bien si ! Ceux-ci ne tarissent pas d’éloges sur Aurélie : «Elle est à l’aise, sympa, rigolote et on sent bien qu’elle a envie de s’investir avec lui.» Était-ce vraiment la première fois qu’elle les rencontrait ? Ceux qui croient au grand amour vont trouver ça magnifique, et on les comprend. Les autres, en revanche, se demandent pourquoi Aurélie et Thierry ne s’embrassent jamais. «On a besoin de douceur, a dit Aurélie. Notre amour doit évoluer doucement. C’est une évidence, on le sait, mais on veut prendre le temps et ne pas tout brûler trop vite.»

 

À moins qu’ils n’en aient pas vraiment envie ? Pourtant, en plaisantant bien sûr, Thierry reconnaît qu’il serait bien venu lui faire un petit coucou dans la chambre. De quoi enflammer Aurélie ? Non, celle-ci s’est contentée d’un «Faut attendre encore un peu». Patience, le baiser ne devrait plus tarder à arriver… et plus si affinités. D’autant qu’ils envisagent déjà «une brouette d’enfants» !