Samuel Le Bihan : « Fignon avançait sans masque »


Par publié le 13/06/2014 à 09h40


Dans le téléfilm de France 3 "La Dernière Échappée", Samuel Le Bihan rend un hommage bouleversant au champion en retraçant son combat contre la maladie.

Quelle image gardiez-vous de Laurent Fignon ?

Celle d’un grand coureur bien sûr, mais aussi d’un homme vrai qui disait ce qu’il pensait, quitte à en payer le prix.

C’est assez rare et il faut du courage.N’est-ce pas une grosse pression que de jouer les derniers mois de sa vie ?

C’est une forme d’hommage en fait. Il faut rester respectueux et se montrer à la hauteur. La scène la plus difficile a été celle où Laurent craque à l’antenne et parle de son cancer. On l’a tournée avec les mêmes commentateurs qu’à l’époque et c’était très émouvant. C’est un rôle avec lequel j’aurai toujours une connexion affective très forte. Il y a une vraie part de moi-même dans ce film.

Auriez-vous le même caractère ?

Je dois avouer que nous avons quelques traits similaires, Laurent et moi, du genre brut de décoffrage, ce qui entraîne parfois quelques maladresses. Mais je partage aussi avec lui des valeurs comme la générosité, la fidélité.

Vous partagez aussi son amour pour le cyclisme ?

Enfant, je regardais toujours les courses, car mon grand-père a fait une petite carrière amateur. Et j’ai moi-même été coursier à vélo dans New York quand j’avais 20 ans.