Le tour du monde en 80 jours – Jules Verne, grand voyageur… par l’imagination


Par publié le 21/01/2015 à 09h00


L’univers de Jules Verne est vaste comme le monde. Puisqu’il ne pouvait être à la fois explorateur, inventeur et grand voyageur, l’auteur fut tout cela dans ses romans.

Partager les voyages de Jules Verne, c’est aussi partir à la découverte des sciences, des transports, de la géographie et des technologies du XIXe siècle.Avec humour, l’auteur, à la fin de ses jours, écrira à ce propos : « À 20 ans, mon idéal était de voyager. N’ayant pu réaliser qu’incomplètement cet idéal, je me suis mis à voyager en imagination, et à la suite de Phileas Fogg qui fit le tour du monde en 80 jours, je ne tarderais pas à l’avoir fait en 80 volumes. » Le mythe voudrait que Jules Verne n’ait jamais quitté la France ! En fait, l’auteur va très jeune aller remplir ses carnets de notes en Angleterre et en Écosse. Quelques années plus tard, l’écrivain ira même aux États-Unis, où il se baladera jusqu’aux chutes du Niagara.

LES INCROYABLES VOYAGES

De son bureau d’Amiens, Jules Verne enverra ses héros sur tous les continents, sous les mers, sous la Terre, dans les airs et autour de la Lune.C’est tout d’abord Cinq Semaines en ballon (1863), qui font traverser l’Afrique d’est en ouest ; puis, en 1864, Les Aventures du capitaine Hatteras quiconduisent vers le pôle Nord. Et que dire des Tribulations d’un Chinois en Chine, de Vingt mille lieus sous les mers, du voyage spatial qui va De la Terre à la Lune et de la visite de la Russie de Michel Strogoff ? Bref, des steppes de Sibérie aux mers du Sud, en passant par les forêts africaines ou l’Asie, les Voyages extraordinaires, 62 au total, furent pour l’époque et sont encore aujourd’hui de véritables leçons de géographie et traités d’ethnologie. Jules Verne a laissé derrière lui une oeuvre riche d’une extraordinaire créativité, sachant mêler avec autant de succès science-fiction, aventures et fantastique. Une oeuvre qui a également fortement inspiré d’abord le cinéma, puis la télévision.Mais avant tout, ce sont, avec les ouvrages que les plus jeunes connaissent , les premières émotions liées au voyage. Imagination oblige ! Parmi les centaines de personnages qui peuplent les Voyages extraordinaires, beaucoup poursuivent un but identique : explorer, découvrir, conquérir.Les océans pour Nemo, les airs pour Robur, le pôle Nord pour Hatteras… Tous sont mus par une inflexible obstination, poussant leur idéal jusqu’au vertige. Tel était aussi, à sa façon, Jules Verne, un être épris d’absolu.

A VOIR :

Le tour du monde en 80 jours

Jeudi 22 janvier, à 20 h 45 sur Gulli

A LIRE : 

Héros de jeux vidéo et télévision : une histoire d’amour
Les princesses rebelles prennent le pouvoir
La folle histoire des lapins crétins

Application mobile et tablette Télé Magazine sur Google Play et AppStore