La Douce Empoisonneuse : Line Renaud, toujours en forme


Par publié le 21/11/2014 à 01h39


Elle campe ici une vieille tante sans scrupules, et ça lui va très bien.

Dans cette adaptation d’un roman de l’écrivain finlandais Arto Paasilinna réalisée par Bernard Stora (La Dernière Campagne, Isabelle disparue…), Line Renaud, plus fringante que jamais du haut de ses 84 printemps, campe une vieille dame prête à tout pour mettre hors d’état de nuire un neveu bien trop intéressé par son héritage. « Le personnage de Clémence était exactement le genre de rôle dont j’avais envie, raconte la marraine du Sidaction. Bien loin des personnages d’aimables vieilles dames qu’on a tendance à me proposer, Clémence est une horrible bonne femme, mais en même temps, on lui donnerait le bon Dieu sans confession. » Le résultat est une comédie noire réjouissante.