L’énigme J. Edgar Hoover


Par publié le 20/10/2014 à 11h37


Beaucoup auront du mal à le croire, mais J. Edgar Hoover (1895-1972) fondateur et patron redouté du FBI de 1924 à sa mort, avait aussi une « vie très privée », pas forcément en adéquation avec la politique qu'il prônait.…

J. Edgar Hoover a régné sur le célèbre FBI durant quarante ans. Il en était le “directeur à vie”, tirant parti des tous les secrets qu’il détenait sur le personnel politique et les grandes personnalités américaines. Il a ainsi survécu à huit présidents des États-Unis et influencé de bien des manières la politique du pays en matières de sécurité, de liberté publique, de mœurs…

 

Des romanciers James Ellroy et Marc Dugain à Clint East­wood, qui a réalisé J. Edgar avec Leonardo DiCaprio dans le rôle-titre, nombreux déjà sont ceux qui ont dévoilé le paradoxal secret de ce tyran hors normes, paranoïaque, anticommuniste obsessionnel, puritain, phobique et… homosexuel présumé. Ce qui ne l’a pas empêché de mener une répression féroce contre l’homosexualité, entre autres.

 

 

Réalisé par Marc Dugain, qui adapte ici son best seller éponyme, ce documentaire-fiction donne la parole à Clyde Tolson, n°2 du FBI et probable amant de Hoover pendant plus de quarante ans, et pose bien sûr la question : comment Hoover a-t-il pu concilier homosexualité et homo­phobie profonde et notoire ?