Valentino Rossi : « Je maintiens toujours la poignée à fond »


Par publié le 03/05/2015 à 10h00


Il a été neuf fois champion du monde, dont six fois dans la catégorie reine, la MotoGP, mais Valentino Rossi n’est pas rassasié. À 36 ans, « Il Dottore », plus ambitieux que jamais, vise clairement un dixième titre mondial cette saison.

Suivant les traces de son père Graziano, lui même pilote, Valentino Rossi avait fait une arrivée fracassante sur les circuits en 1996, dans la catégorie des 125 cm3. À tout juste 17 ans, il y signe sa première victoire et en devient le champion du monde en 1997, malgré un gabarit plutôt inadapté à cette catégorie, puisque le gamin mesure déjà 1,80 m. Il devient vite une star incontournable des circuits, non seulement grâce à un talent naturel de pilote, mais aussi un charisme sans pareil. Depuis, sa carrière est ponctuée par d’innombrables records, dont celui d’être le seul pilote à avoir été sacré Champion du monde dans toutes les catégories : 125 cc, 250 cc, 500 cc et MotoGP.

LE DOYEN DE LA COMPETITION

Avec une moyenne d’âge des pilotes de MotoGP aux alentours de 20 ans, il pourrait passer à 36 ans pour un pilote du troisième âge. C’est très loin d’être le cas. Pour sa 20e saison dans le championnat du monde de vitesse, la 16 e en MotoGP, le champion s’est offert un petit cadeau en remportant la première manche du championnat 2015. Valentino Rossi prend du plaisir à rouler : c’est l’une des clés de sa persévérance. Avec 109 victoires en carrière, il n’est plus qu’à 14 succès du record d’une autre légende italienne, Giacomo Agostini (123 trophées, dix titres mondiaux). Son compatriote Danilo Petrucci résume l’opinion générale : « Valentino est éternel. Le voir rouler, c’est beau et rapide. Quand il vous double, ce n’est pas un simple dépassement, il vous déchire les autocollants de la moto… » L’intéressé, lui, en rigole et pense encore à l’avenir : « Pour moi, ce qui fait la différence, c’est la motivation et la concentration. J’ai toujours la poignée à fond. Si vous entretenez une vie saine et que vous avez un bon physique, vous pouvez durer jusqu’à 40 ans ou plus. Or, j’aime mon travail, qui est aussi une passion.».

A LIRE :

Max Verstappen : la F1 à 17 ans

Biathlon – Simon et Martin Fourcade : frères et rivaux – Sport