Ligue 1 2014-2015 : Une saison de folie


Par publié le 23/05/2015 à 06h00


Qui sera sacré champion de France ? Qui sera relégué en Ligue 2 ? En haut comme en bas du classement, il y a du suspense. Les consultants de Canal + Daniel Bravo et Pierre Ménès nous donnent leurs sentiments sur cette dernière journée et sur cette folle ligue1.

Après une belle Coupe du monde 2014 au Brésil, on appréhendait le retour au quotidien monotone de la Ligue 1. Dès le mois d’août et la première journée, il n’en fut heureusement rien. Très vite, les ténors que sont le PSG, Marseille et Lyon ont affiché leur ambition pour le championnat. Et jusqu’à cette dernière journée, disputée le 23 mai, rien n’est encore joué entre le PSG et l’OL pour le titre, encore moins dans la course à l’Europe entre Monaco, Marseille et la bonne surprise que constitue les Verts de Saint-Étienne, loin d’être battus. Pour Daniel Bravo, consultant de Canal +, petit avantage à Paris : « Depuis janvier, on a retrouvé des Parisiens conquérants et plus conformes à ce que doit être une grande équipe,  dit-il. Il ne faut pas oublier que le PSG a l’objectif de construire l’une des plus belles formations d’Europe. Je suis certain que l’on n’a pas encore tout vu avec ce club. ». Plus de prudence de la part de son compère Pierre Ménès :« Des facteurs comme le fair-play financier ont fait que ce championnat a été plus serré que prévu, donc forcément plus intéressant, du début à la fin. Des clubs comme le PSG et Marseille ont connu de sacrés coups de bambou, avec des blessures, des suspensions… Avec sa jeune équipe, Lyon a tenu le choc. Je pense que le final se déroulera au sprint. C’est de la folie, mais c’est chouette ! ».

Le bémol : Top de tensions

Une saison tellement serrée qu’elle a suscité des tensions entre présidents de club « Ce n’était déjà pas le grand amour entre certains d’entre eux, mais là, on a atteint le summum  Jean-Michel Aulas (Lyon) et Vincent Labrune (Marseille) ; sans oublier les problèmes de communication du PSG, reprend Pierre Ménès. Il y a de tels enjeux financiers que tous les moyens sont bons pour déstabiliser l’autre, c’est ce que je regrette. » Outre la lutte pour le titre, le consultant de Canal + décerne la palme de la révélation de l’année au jeune Lyonnais Nabil Fekir : « C’est mon coup de cœur de la saison, il n’y a pas photo ! Il m’a régalé. »

A LIRE:

PSG – Saint-Etienne, Paris en route pour un triplé ?

OM – PSG : Marseille vs Paris, le fer et le feu