Toutânkhamon : entre fascination et malédiction


Par publié le 21/12/2015 à 10h00


Toutânkhamon doit sa célébrité à la découverte de sa sépulture, en 1922, et du fabuleux trésor qu’elle recelait. Une notoriété accrue grâce à une légende amplifiée par la presse de l’époque, qui évoquait une malédiction. À Louxor, de récentes découvertes sur cette tombe ont réveillé le mystère.

La fiction Toutânkhamon : le pharaon maudit conte l’histoire de cet enfant-roi qui accède au trône à l’âge de 9 ans. Un destin extraordinaire pour un règne qui durera dix ans seulement et fut marqué par les manigances politiques, les guerres et les conflits de pouvoir. Lorsque le 4 novembre 1922, l’Anglais Howard Carter découvre sa tombe quasiment intacte, une page majeure de l’archéologie s’ouvre. Pour la première fois, les égyptologues et le grand public, tous fascinés, découvrent les milliers d’objets, des sarcophages, des trônes et autres masques en or qui vont enflammer les imaginations. À l’époque, ce trésor intact, étrangement épargné par les pilleurs de tombes, cachait-il un secret ? Si l’on a beaucoup parlé d’une malédiction, on n’a jamais su s’il s’agissait de coïncidences dramatiques ou d’une légende enjolivée. Mais depuis quelques mois, on s’aperçoit que Toutânkhamon était aussi un petit cachotier : sa sépulture pourrait abriter une autre chambre funéraire !

Bataille d’experts

Les experts sont formels : les nouvelles analyses radars dans la tombe du pharaon à Louxor suggèrent (avec 90 % de probabilité) l’existence d’une chambre secrète. Il reste maintenant à en connaître l’usage. C’est le début d’une grande bagarre entre égyptologues. Selon le Britannique Nicholas Reeves, le premier à avoir décelé des traces de portes dans la sépulture, il s’agirait de la tombe de la célèbre reine Néfertiti, dont on n’a jamais retrouvé le tombeau. Improbable, rétorque le Français Marc Gabolde qui penche plus vers l’hypothèse d’un autre membre de la famille royale ou d’une personnalité civile. Seule une fouille précautionneuse de cette chambre secrète, si elle existe vraiment, pourra fournir la clef de l’énigme. Une fois encore, les secrets de la Vallée des rois fascinent le monde. C’est peut-être aussi une aubaine pour l’Égypte, dont le secteur touristique est en souffrance depuis le Printemps arabe.

A lire :

Toutânkhamon la malédiction du pharaon

Secrets d’histoire : un sacré Jules

Alexandre le Grand : de l’histoire au mythe