Section de recherches : une saison 10 pleine de surprises


Par publié le 22/01/2016 à 11h31


L’élite des enquêteurs de la gendarmerie est de retour. La précédente saison du feuilleton de TF1 avait réuni en moyenne 6 millions de personnes. La chaine en vise au moins autant pour ce nouveau millésime inédit.

C’est une équipe plus soudée que jamais que nous retrouvons sous le soleil de la côte d’Azur pour des enquêtes inédites. Tout le casting est de retour et cette nouvelle saison s’annonce pleine de mystères. On y retrouve notamment Xavier Deluc, toujours à la tête de cette brigade. Aucune lassitude pour l’interprète du capitaine Martin Barnier : « Je me verrais bien continuer encore pendant deux ou trois ans. Je suis très attaché à ce personnage, qui m’accapare sept mois par an, entre la préparation, les tournages, la synchronisation et la promo. ». A chaque saison son lot de rebondissements et le premier événement de la saison 10, c’est le mariage de Barnier. Souvenez-vous : dans la saison précédente, le capitaine était très amoureux d’une jolie romancière, Laura Belmont, interprété par Valérie Kaprisky.

Un mariage mortel

Malheureusement, leurs noces ne vont pas se dérouler comme prévu, car le passé de la mariée va resurgir brutalement et la vengeance faire son œuvre ! Côté sentiments, la saison fait également le plein avec les amours pour le moins compliqués entre Lucas et Sara : « Il y a bien entendu une suite au baiser échangé lors de la saison précédente, explique Franck Sémonin, qui incarne Lucas. Mais attention, cette relation amoureuse sera ponctuée de hauts et de bas. Avec une fin que je qualifierais d’explosive. ». Au fil des épisodes, ils s’aiment, se détestent, se réconcilient. Difficile de mêler le travail et la vie privée. Côté enquêtes, ça s’accélère aussi avec la mort d’un enfant, celle d’une diva dans un accident douteux et même un enterrement de vie de garçon qui tourne mal. De quoi rendre Bernier encore plus sombre. Décidément, les scénaristes ne semblent pas à cours d’inspiration et c’est précisément ce qui fait le succès de Section de recherches. Une série qui parvient à chaque saison à tenir la distance avec les séries américaines diffusées sur la même chaine, et ce, même si les moyens engagés ne sont bien sûrs pas les mêmes.

A LIRE :

Section de recherches : Leader en hausse – Audience TV