«Mes chers disparus» : des fantômes drôles et insolites


Par publié le 23/12/2015 à 10h00


Vous ne croyez pas aux revenants ? Pourtant ceux-là sont bien visibles et veulent remettre un peu d'ordre dans cette famille. Dans cette série fantastique, Jean-Baptiste Maunier (des Choristes) joue... un arrière-grand-père

Imaginez une seconde que vos ancêtres débarquent dans votre salon. Des fantômes que tout le monde peut voir et entendre. C’est précisément ce qui arrive à Marianne, interprétée par la pétillante Sophie Le Tellier, dans Mes chers disparus. Parmi eux, sa mère et sa grand-mère, mais surtout son arrière-grand-père Alphonse, qu’elle n’a jamais connu. Et pour cause, il est mort en 1917 lors de la Première Guerre mondiale. C’est Jean- Baptiste Maunier (l’ex-petit chanteur à la voix d’ange dans Les Choristes) qui joue ce «vieil» homme à l’allure de jeune homme. «Au début c’était un peu perturbant d’entendre Catherine Arditi me dire papa, mais finalement j’y ai pris beaucoup de plaisir», explique-t-il.

Jean-Baptiste Maunier, impressionnant en arrière grand-père

Et lorsqu’Alphonse découvre Internet et notamment les sites de rencontres, cela donne lieu à quelques scènes très burlesques. Vous l’aurez compris, il s’agit d’une série fantastique pour le moins décalée. Certains penseront un peu à Hibernatus avec Louis de Funès, mais Jean-Baptiste Maunier, sans aucune prétention, avait plus en tête le style Tim Burton quant à la composition de cette famille pas comme les autres. Si le public est au rendez-vous, il y a aura bien sûr une saison 2. De quoi ravir le jeune acteur : «Il y a tellement de possibilités de faire revenir régulièrement ces fantômes du passé et de les confronter à toutes sortes de situations qu’on peut faire de nombreuses saisons.» En attendant, Jean- Baptiste Maunier part en tournée théâtrale avec la pièce La Chanson de l’éléphant et nous concocte également un album de chansons pour début 2016. Ce jeune homme semble si bien dans son époque qu’on a du mal à l’imaginer en Poilu avec la moustache, et pourtant, dans Mes chers disparus, il est étonnant et particulièrement touchant.

A lire :

Nos chers voisins : Soirée de fête le 22 août sur TF1