Empire : la bombe hip-hop de W9 !


Par publié le 18/11/2015 à 09h30


Véritable raz-de-marée d’audience aux États-Unis, la série phénomène portée par Taraji P. Henson débarque enfin sur W9, où elle devrait aussi tout emporter sur son passage…

Avec ses douze à treize millions de fidèles lors de chaque diffusion et une bande-originale qui s’est vendue comme des petits pains, au point de surclasser la reine Madonna dans les charts américains, la série Empire fait déjà figure de phénomène. Il faut dire que ce feuilleton, qui est arrivé Mardi sur W9, détonne dans l’univers parfois un peu conformiste et empesé de la télé. On y suit les pérégrinations de Lucious Lyon, ancienne icône du hip-hop, aujourd’hui producteur d’un label à succès, qui apprend qu’il est atteint d’une maladie incurable et va consacrer le peu d’énergie et de temps qui lui reste à trouver son digne héritier parmi sa progéniture : André, son aîné, un requin des affaires qui est malheureusement dépourvu de fibre artistique, Jamal, le cadet, et Hakeem, le benjamin, tous deux jeunes chanteurs en devenir. Mais dans cette bataille de succession, notre quatuor masculin va devoir compter sur une trouble-fête…

Une famille pas comme les autres

Sortie de prison après presque deux décennies passées à l’ombre, Cookie, femme de Julius et mère de ses rejetons, va rapidement faire comprendre à son époux qu’elle est bien décidée, elle aussi, à toucher sa part du magot, que Julius a fait fructifier loin d’elle alors qu’elle a été incarcérée pour avoir vendu de la drogue à son profit. « J’ai vécu comme un chien pendant dix-sept ans et maintenant, je veux ce qui m’appartient », expliquet-elle à son entourage. Attention, grenade dégoupillée à l’horizon : dès qu’elle ouvre la bouche, gare à ceux qui se trouvent dans les environs ! Et notre Cookie, beaucoup moins sucrée que le gâteau dont elle porte le nom, n’hésite pas également à en venir aux mains ou à montrer ses fesses pour faire valoir ses arguments. 0 % dans le politiquement correct et 100 % réjouissante, cette créature aux griffes acérées qu’incarne Taraji P. Henson est devenu culte chez nos amis US. « Elle m’a volé mon identité. Même mes amis ne veulent plus parler que de Cookie. C’est doux et amer à la fois. Pourtant, j’ai un si joli prénom », s’est plainte, mi-sérieuse, mi-rieuse la comédienne dans une interview accordée dans Clique, l’émission de Canal +, avouant aussi « Au début, je ne voulais pas le faire, j’avais peur. Je savais que le projet allait faire grincer des dents. Mais c’est exactement le but de l’art : il doit te pousser à réfléchir ».

Du beau monde au casting

Outre cette actrice irrésistible, Empire compte aussi à son générique Terrence Howard, interprète nominé aux Oscars en 2006 pour Hustle & Flow (film où il partageait déjà l’affiche avec Taraji P. Henson), et une ribambelle incroyable de guests dont la top-modèle Naomi Campbell, les chanteuses Courtney Love, Mary J. Blige, Jennifer Hudson ainsi que Rita Ora et Snoop Dog qui ont accepté d’y jouer leur propre rôle… Le tout est saupoudré d’un habillage musical signé par le rappeur Timbaland, aussi explosif que le sont les péripéties de l’intrigue et le tempérament de feu de son personnage principal. Plus besoin donc de vous demander à quoi vous allez désormais consacrer vos mardis soir !

A lire :

Empire : la série Hip-hop saga

Festival de Monte-Carlo, les invités confirmés