David Kammenos, un nouveau héros pour «Falco»


Par publié le 10/04/2016 à 09h26


Sagamore Stevenin a tiré sa révérence et pourtant la série continue. Même ton, mais avec deux nouveaux personnages très charismatiques. Un second souffle pour cette série.

On dit souvent que dans une série la quatrième saison est celle de la maturité. Pour Falco, c’est surtout celle du bouleversement puisque ce n’est pas un secret, à la fi n de la troisième, Sagamore Stevenin avait annoncé son départ car selon lui, ce fl ic sorti du coma arrivait au bout de son histoire. Mais rassurez-vous, il est encore présent dans les premiers épisodes, et d’ailleurs la façon dont Falco part et l’arrivée de Maxime, le nouveau héros, est parfaitement bien gérée. Attention, Maxime ne remplace pas Falco, c’est un tout autre personnage, plongé dans une série qui garde le même état d’esprit et surtout tous ses autres personnages. Les deux héros ont en commun la rupture et le retour dans leur passé. Mais qui est Maxime ? C’est son interprète, David Kammenos, qui nous en parle le mieux : «C’est un peu le même ADN, car si l’un était dans le coma, l’autre a passé dix ans en prison en Indonésie, donc lui aussi doit se réintégrer dans la société. C’est un gars qui ne s’embarrasse d’aucune morale et il a appris à toujours s’en sortir seul. Falco était beaucoup plus dans l’affect».

Moins sombre que Falco

Il est aussi beaucoup plus dans la lumière car Sagamore Stévenin jouait un personnage plus sombre. Bien sûr, Maxime n’est pas là par hasard, il y a un lien avec Falco, qu’on découvrira par petites touches dans la suite. L’intrigue est très différente, le héros n’est plus du tout le même et, cerise sur le gâteau, on découvre Anne Sila, finaliste de The Voice l’année dernière, qui fait ici ses premiers pas de comédienne. Rien d’étonnant puisqu’elle y joue une chanteuse de cabaret. «Je ne prends pas une grande place dans la série, mais je prends beaucoup plus de place dans la tête du héros», préciset- elle. Il est vrai que l’histoire qui se noue entre ces deux personnages au fi l des épisodes est très réjouissante. «David Kammenos m’a beaucoup aidée, il était toujours dans la transmission et de ce fait, je n’avais pas l’impression de débarquer de nulle part, ajoute Anne Sila. J’ai joué sans savoir si ce que je faisais était bien». Qu’elle se rassure, son jeu est très naturel et fluide et la jeune artiste est assurée d’être dans la saison 5, si le public est au rendez-vous, bien entendu. Car si Falco est une série bien installée et qui a toujours fait de belles audiences, personne ne sait encore si le charme de David Kammenos va opérer sur les téléspectatrices. Nous, nous n’en doutons pas.