Cherif : une saison 3 mouvementée sur France 2


Par publié le 06/01/2016 à 12h00


C'est un flic atypique qui aime la télévision et son métier. Son humour fait mouche, surtout dans ce troisième millésime. Toujours aussi divertissante, cette série porte un regard juste et sensible sur la société.

Après une deuxième saison couronnée de succès, Kader Cherif, capitaine à la crim’ de Lyon, est de retour. Ce flic atypique a une affiche de Shaft dans son bureau, mène ses interrogatoires chez lui en buvant du thé à la menthe et roule en Peugeot 504 V6 coupé sport. L’équilibre est toujours de mise dans cette série : d’un côté, des enquêtes sérieuses, de l’autre, un personnage original qui apporte une touche fun. Il a toujours le bon mot pour désamorcer les situations difficiles, et sa vie n’est pas sombre car il prend beaucoup de plaisir à être policier. Ce qui caractérise ce flic pas comme les autres ? Sa passion pour les séries télévisées. Ce qui tombe bien, car son interprète, Abdelhafid Metalsi, partage exactement la même passion : «J’ai vu les mêmes séries que Cherif adore. Kojak, Starsky et Hutch, elles ont marqué mon enfance.» D’ailleurs, cette nouvelle saison joue encore plus avec ces codes et réserve de jolis clins d’oeil à Chefs ou encore à Candice Renoir, autres séries estampilllés France 2. Des références plus récentes, et pas seulement françaises puisque Breaking Bad a par exemple inspiré l’épisode 8. La force de cette saison 3, c’est aussi de placer Cherif dans des situations de danger. «C’est à ma demande, explique Abdelhafid Metalsi, car personnellement j’aime bien avoir peur pour le héros quand je regarde une série.»

Une histoire d’amour pour Cherif ?

Mais une question brûle les lèvres des téléspectateurs : Cherif et Briard vont-ils enfin s’avouer qu’ils sont faits l’un pour l’autre ? Gardons le suspense, mais si dans les deux premières saisons on a appris à les connaître, on rentre désormais un peu plus dans leur intimité et les curseurs de charme sont ainsi plus poussés. «Même s’il y a toujours le jeu du chat et de la souris, il y a quelques surprises croustillantes», précise Carole Bianic, qui joue Adeline Briard. Scénaristes et réalisateurs sont tous d’accord : cette troisième saison est encore plus aboutie et rebat les cartes, entre amours déçues, fantômes du passé et fascinations trompeuses. Et pour nous donner envie de la regarder, rien de mieux que l’exaltation d’Abdelhafid Metalsi : «J’ai toujours le même sentiment et attachement que les fans de la série. Je la regarde toujours en famille au moment de la diffusion et j’arrive à être ému alors que j’ai tourné dedans et que je connais la suite. J’espère vraiment que les gens vont apprécier cette saison car moi, j’ai adoré !».