Xavier Deluc : « J’ai eu mon Bac grâce à une fille »


Par publié le 09/02/2015 à 09h00


Pour Changement de cap, Xavier Deluc a délaissé sa Section de recherches et s’est mis dans la peau d’un professeur de lycée pour le moins insolite.

- Vous faites des infidélités à Section de recherches ?

Comme je tourne cette série policière intense toute l’année, j’ai régulièrement besoin de décompresser un peu. Et l’histoire de ce militaire retraité qui devient professeur dans la classe de son fils, cela m’a fait du bien.

- Cet homme ne trouve plus sa place. Comprenez-vous qu’il se sente quelque peu déboussolé ?

C’est proche de ce que l’on peut vivre au quotidien. Pour moi, par exemple, quand je reviens à la maison après quelques semaines de tournage, ce n’est pas toujours évident de reprendre mes marques en famille.

- Dans la vie, avez-vous aussi le côté pour le moins autoritaire de votre personnage ?

Disons que par le passé, j’ai pu être un peu comme lui. Aujourd’hui, je ne pense pas. Bien sûr, il peut m’arriver de m’énerver comme tout le monde, mais pas de cette façon-là.

- Quel rapport aviez-vous avec le milieu scolaire ?

Je n’ai jamais été professeur, en revanche, j’ai été pion à l’âge de 20 ans. Les gamins avaient 17 ou 18 ans et, croyez-moi, ils n’étaient pas toujours très faciles à gérer.

- Quel type d’élève étiez-vous ?

D’abord un écolier rural dans une petite bourgade où je ne pensais qu’à aller jouer dans les champs. Mes parents m’ont ensuite envoyé en pension, où je suis devenu le premier de la classe. Et je suis finalement revenu dans un lycée, où j’ai eu mon bac grâce à une jeune fi lle corse que j’aimais – et qui m’aimait – et qui m’a vraiment poussé cette année-là.

- Pourriez-vous changer ainsi de cap vous aussi ?

Tout peut arriver dans la vie, mais pour l’instant je n’ai pas envie d’y penser. Et puis je crois qu’un acteur change de cap à chaque fi lm. Si j’avais 20 ans, ce serait différent. Je crois que je produirais des films pour Internet. Je trouve vraiment audacieux ces gamins qui se lancent sans se poser trop de questions.

- La nouvelle saison de Section de recherches est diffusée en ce moment sur TF1. Du nouveau ?

Il y a encore plus d’invités de marque dans ces épisodes. Quant à mon personnage, le capitaine Bernier, il délègue plus et règle les problèmes de vie privée des autres. Qui sait, il pourrait peut-être trouver l’âme soeur dans cette saison.

- C’est une série française qui tient la route face aux séries américaines. En êtes-vous fier ?

J’en suis ravi, d’autant que je ne m’en lasse pas. Aujourd’hui c’est un sport, c’est une compétition, sinon les Américains vont nous manger tout cru.

- Vous êtes déjà passé derrière la caméra. Réaliser des épisodes de cette série ne vous tente-t-il pas ?

Mais j’en ai justement fait un pour cette nouvelle saison, La Chasse au trésor. Je suis content de l’avoir fait, mais je n’ai pas envie d’en réaliser d’autres. C’est mieux de rester à sa place, d’autant qu’il y a des réalisateurs qui ont besoin de travailler.

A VOIR :

Changement de cap 

Téléfilm – Comédie

Mardi 10 février, à 20 h 50 sur France 3

A LIRE :

Section de recherches : Adriana Karembeu en guest pour le début de la saison 9

Audiences : Section de recherches en tête, bon score pour Envoyé Spécial

Application mobile et tablette Télé Magazine sur Google Play et AppStore