The Killing : clap de fin


Par publié le 19/06/2014 à 03h09


Jusqu’à la fin juillet sur Arte, troisième et ultime saison pour cette série danoise, aussi sombre qu’haletante.

L’enquêtrice Sarah Lund, héroïne de The Killing, a été tellement éprouvée par l’épilogue de la saison précédente que Sofie Grabol, son interprète, s’était mise à rêver d’une suite un peu plus apaisée pour son personnage : «Nous avons imaginé qu’elle pourrait renouer avec sa famille et, pourquoi pas ?, tomber amoureuse, confie la comédienne.

 

Malheureusement, la fille d’un industriel est kidnappée et Sarah va devoir à nouveau mettre les mains dans le cambouis…» Toujours aussi réaliste et encrée dans les pré – occupations du moment, The Killing continue d’appuyer là où ça fait mal, notamment sur la classe politique et sa fâcheuse tendance à faire prévaloir ses intérêts personnels sur ceux du peuple.

 

 

«La série cherche à montrer à quel point la morale doit être forte lorsque tout vacille dans une Europe en crise», rappelle Sofie Grabol, qui confirme au passage que The Killing n’ira pas au-delà de cette troisième saison: «Il faut savoir garder une part de mystère autour du personnage de Sarah.

 

Elle est un peu comme un animal sauvage qu’il vaut mieux laisser dans la nature que de l’étudier sous toutes les coutures.»