NCIS : L’entreprise ne connaît pas la crise

PHOTO: 1/5

NCIS

La saga a commencé en 1995.


Par publié le 25/03/2015 à 10h00


M6 présente cette semaine l’équipe de NCIS : Nouvelle-Orléans, nouvelle étoile dans la galaxie de l’une des plus populaires saga télévisuelles des vingt dernières années.

L’aventure avait pourtant assez mal commencée. Lancée le 23 septembre 1995 aux États-Unis, J.A.G. n’avait pas fait de vieux os : la chaîne NBC l’avait déprogrammée après seulement une saison. Sa rival CBS, flairant le bon coup, décide de racheter les droits de cette série et de lui donner une suite. Centrée sur le quotidien d’un ancien pilote de l’aéronavale reconverti en enquêteur au service de l’armée, la série dura finalement neuf saisons de plus. Plutôt du genre à avoir de la suite dans les idées, son créateur Donald P. Bellisario glissa dans le déroulé du scénario un double épisode au cours duquel le héros campé par David James Elliott allait faire la connaissance des membres du Naval Crime Investigative Service. Leurs noms : Jethro Gibbs, Anthony DiNozzo, Abby Sciuto et Donald « Ducky » Mallard. NCIS était née et la relève assurée. Avec des audiences frôlant les 20 millions de téléspectateurs aux États-Unis, la série dérivée de J.A.G. est devenue l’un des plus gros succès de la télé des vingt dernières années, décrochant en 2013 le titre de série la plus regardée au monde, avec près de 60 millions de fans.

La Nouvelle-Orléans, une ville pas comme les autres

Face à une telle popularité, et confortée par la stratégie de diversification de la franchise Les Experts, elle aussi déclinée à tout-va, la « marque » NCIS s’est tout naturellement mise à faire des petits. Elle nous emmena ainsi en Californie sur les traces des agents G. Callen et Sam Hanna, têtes d’affiche de NCIS : Los Angeles, qui est apparue en mars 2010 sur M6. Cette semaine, le cap est mis sur l’est des États-Unis, avec la diffusion de deux épisodes inédits de NCIS au cours desquels nous allons faire la connaissance des héros d’un autre « spin-off », tourné cette fois dans le Sud, dans les rues de La Nouvelle-Orléans. « Si vous êtes déjà allé à la Nouvelle-Orléans, alors vous savez que c’est une ville totalement différente des autres villes des États-Unis, tient à rappeler Mark Harmon, l’interprète de Jethro Gibbs, qui est également le coproducteur de cette série dérivée. Les personnes qui font tourner le NCIS de la Nouvelle-Orléans sont donc toutes aussi différentes, tout comme les affaires qu’ils suivent. Il s’agit d’une plus petite unité qui travaille sur un éventail plus large de missions. Cela offre de nouvelles perspectives. » Ces propos très séduisants sont confirmés par l’excellent accueil réservé à NCIS : Nouvelle-Orléans par le public américain : avec 16 millions de curieux par épisode, le nouveau membre de la famille NCIS semble lui aussi promis à une existence longue et prospère.

A LIRE :

NCIS : Los Angeles saison 6 : G. et Sam sont dans un sous-marin…

NCIS : DiNozzo en Provence