James Spader, vous ne le trouvez pas étrange ?


Par publié le 15/09/2014 à 12h33


Surprenants, c’est le premier mot qui vient à l’esprit quand on se penche sur les rôles endossés par l’acteur… Les personnages énigmatiques lui siéent à merveille !

Depuis quelques semaines, TF1 fait carton plein auprès des téléspectateurs avec sa nouvelle série, Blacklist. Les scénarios sont certes passionnants, mais c’est surtout le personnage de Raymond Reddington qui nous intrigue… Et pour cause : on ne sait toujours pas qui il est vraiment et où il veut en venir. Tout ce qu’on voit, c’est un homme intelligent au sourire pervers et non dépourvu de charme. Un peu à l’image de son interprète, James Spader, qui se plaît à brouiller les pistes à travers ses rôles, mais sans jamais nous décevoir.

 

Les héros complexes et quelque peu sulfureux, James Spader s’en est fait une spécialité. «Rien n’est assez étrange pour moi, se plaît-il à expliquer. Il y a toujours une part de vérité dans les personnages que j’ai choisis. On peut dire que je suis très particulier !» Souvenez-vous : dans Sexe, Mensonges et Vidéo, de Steven Soderbergh, il filmait les confessions intimes des femmes pour les visionner tranquillement ensuite. Un rôle qui lui permit d’ailleurs de décrocher le prix d’interprétation au Festival de Cannes en 1989. Dans Crash (1996), de David Cronenberg, il était à la fois excellent et dérangeant, tout comme dans La Secrétaire (2002), où il incarnait un patron pervers et sadique. Un bon, très bon comédien.

 

Mais l’homme est en partie aussi étrange dans la vie qu’à l’écran. Du moins selon le témoignage de nombre de ses partenaires, qui lui reconnaissent une personnalité obsessionnelle. Pas étonnant dès lors que la télévision ait voulu un jour s’emparer d’un tel acteur. Gentiment pour commencer, avec The Practice et Boston Justice, deux séries où son rôle d’avocat prêt à tout reste sympathique. Mais dans The Blacklist, James Spader ne se contente pas de «passer de l’autre côté», il s’est aussi métamorphosé physiquement en se rasant la tête. Il a beau faire, on l’a reconnu, tant il vole la vedette aux autres.

 

Talent oblige ! Maintenant que vous le connaissez un peu mieux, vous serez sans doute moins étonnés de savoir que James Spader incanera Ultron, le méchant du prochain opus de The Avengers. Encore un personnage hors-norme ! «C’est vrai, mais pourtant je ne prévois rien, déclare l’acteur. Je veux juste être étonné dans tout ce que je fais.» Et nous surprendre par la même occasion. Mais n’est-ce pas précisément ce qui en fait un comédien que l’on n’oublie pas ?