Falco : La mémoire dans la peau


Par publié le 28/04/2014 à 12h22


Remake d’une série allemande, Falco s’est imposé parmi les flics de TF1. La saison 2 débute cette semaine.

En 2013, TF1 avait lancé coup sur coup deux nouvelles séries policières. La première, Jo, coproduction internationale au budget conséquent, reposait sur les larges épaules de la superstar Jean Reno. La deuxième, Falco, remake d’une série allemande inconnue en France (Mick Brisgau), était emmenée par une tête d’affiche moins bankable, Sagamore Stévenin. Un an plus tard, Jo n’a pas survécu à des audiences bien en deçà des attentes suscitées par l’ampleur du projet, tandis que Falco, dont la première saison fut suivie par plus de six millions de fidèles, s’est vu fortlogiquement offrir une suite inaugurée cette semaine sur l’antenne de TF1. Dès les premiers instants de ces nouveaux épisodes, on retrouve un Falco plus que jamais hanté par les démons de son passé. Celui qui a été plongé pendant plus de deux décennies dans un profond coma est persuadé que l’homme qui lui a tiré dessus vingt ans auparavant n’est autre que Ménard, son collègue et ami. Parmi les temps forts de cette saison, la rencontre entre Sagamore Stévenin et son papa Jean-François, particulièrement effrayant dans la peau d’un psychopathe, vaudra son pesant de cacahuètes.