Docteurs en série : un succès grandissant


Par publié le 22/11/2014 à 03h01


Pas de doute : à l’hôpital, tous les rebondissements sont possibles, et c’est un tel filon pour les scénaristes que les héros en blouse blanche envahissent le petit écran. Un phénomène qui n’est pas vraiment nouveau.

Tout le monde sera d’accord, l’hôpital c’est mieux à la télé ! Depuis l’avènement d’Urgences au milieu des années 1990, le succès des séries médicales est grandissant. Et il n’y a pas que les Américains qui s’y collent. Interventions, la nouvelle série française de TF1, nous plonge dans le quotidien d’un gynécologue-obstétricien et chirurgien pédiatrique. Elle réunit tous les ingrédients qui ont fait le succès du genre. À commencer par le charisme du médecin, puisqu’il est interprété par Anthony Delon.

 

 

À croire que dans les hôpitaux, ils sont tous beaux gosses ! Le second point fort, c’est la crédibilité, puisqu’un conseiller médical et des sages-femmes étaient présents pour toutes les scènes d’interventions médicales et que les figurants étaient composés d’une bonne part de personnel hospitalier. Cela suffira-t-il pour rentrer dans le top des plus grands feuilletons médicaux ? Urgences a duré quinze ans et Grey’s Anatomy diffuse sa onzième saison. Qu’est-ce qui nous plaît tant que ça ? Les malades ?

 

Les opérations chirurgicales ? Non, ces deux séries ont su nous séduire grâce notamment aux relations amoureuses parfois très compliquées qui s’instaurent entre les membres de l’équipe. D’autres ont tout misé sur la personnalité du héros, comme Dr House, brillant médecin mais cynique et asocial. Si toutes ces séries américaines ont fait exploser le genre, en France, le phénomène n’est pas nouveau. Souvenez-vous de Médecins de nuit, en 1978, qui mettait en scène une équipe de nuit en situation d’urgence. Outre l’aspect médical, les scénarios mettaient en lumière les aspects sociaux de la fin des années 1970 en banlieue parisienne.

 

Place ensuite au second degré en 1998 avec H, une série complètement loufoque avec Jamel Debouzze, Éric Judor et Ramzy Bedia qui baladait les téléspectateurs dans les couloirs d’un hôpital où des médecins et des infirmiers sans aucune compétence médicale passaient leurs temps à faire des blagues et à enchaîner les fautes professionnelles.

 

Quand on se démarque, ça fonctionne, comme pour Équipe médicale d’urgences, une série sur le Samu qui a su séduire le public. En revanche, mieux vaut essayer de ne pas trop copier le modèle américain, sinon c’est le flop. Et c’est précisément le sort qu’a connu L’Hôpital, sorte de (mauvais) plagiat de Grey’s Anatomy.

 

Et si l’on terminait ce petit tour d’horizon par une série allemande cette fois, qui a certes marqué les esprits mais qui a pris un sacré coup de vieux, La Clinique de la Forêt-Noire. Seulement pour les nostalgiques !

 

banner_web_noir2