Dropped : un drame et des questions

PHOTO: 1/7

Dropped - Tragédie sur le tournage

Un crash d'hélicoptère a fait 10 morts.


Par publié le 29/03/2015 à 12h00


Le dramatique accident d’hélicoptères du 10 mars, qui a fait dix morts – dont trois de nos meilleurs sportifs – lors du tournage de Dropped en Argentine, va-t-il remettre en cause l’existence des jeux d’aventures sur TF1 ? Peut-être bien…

C’est le deuxième drame en deux ans pour les jeux d’aventures. En mars 2013, lors du tournage au Cambodge de Koh-Lanta, Gérald Babin, un candidat, décédait d’une crise cardiaque. Drame suivi par le suicide du médecin du jeu de TF1, Thierry Coasta, dont les compétences avaient été un temps mises en cause. Koh-Lanta est produit par la société ALP (Adventure Line Productions), pionnière du jeu d’aventures, avec notamment La Chasse aux trésors, Fort Boyard et Dropped.

Un drame terrible

Si une enquête est en cours après l’accident des deux hélicoptères, qui a coûté la vie de dix personnes le 10 mars dernier en plein tournage de Dropped, beaucoup s’interrogent. Y a-t-il eu erreur de pilotage ? Qui est responsable juridiquement, et moralement ? Dans les faits, aujourd’hui, c’est tout le principe des jeux de téléréalité basés sur le concept de survie qui est remis en question. Pour Franck Firmin-Guion, le président d’ALP, «le programme n’aura pas de suite et ne verra jamais le jour (…) Je suis profondément bouleversé par ce terrible accident. Je ne pense qu’aux victimes et à leurs proches.» Même son de cloche du côté de Nonce Paolini, P.-D.G. de TF1, qui a exprimé son désarroi : «Quand cela se termine comme ça, on se demande pourquoi on fait ce métier ! C’est une dure épreuve pour toutes les familles des victimes. Dans ce genre de circonstances, le silence vaut toutes les paroles. On a envie quelques fois de remettre beaucoup de choses en cause.» Comme programmer la fi n des jeux d’aventure extrême sur TF1 ? Dropped était censé être le grand jeu estival de la chaîne, susceptible de réunir un très large public. Une émission qui se voulait familiale et fédératrice…Destins brisés en plein volL’accident dramatique du tournage de Dropped a mis le sport français en deuil. Retour sur les magnifi ques parcours de la navigatrice Florence Arthaud, de la nageuse Camille Muffat et du boxeur Alexis Vastine.

Florence Arthaud, «la petite fiancée de l’Atlantique»

Elle était restée une éternelle aventurière. Une navigatrice hors pair, mais aussi une femme entière, bien connue pour sa forte personnalité et son franc-parler. L’histoire retiendra sa magnifi que victoire, en 1990, dans La Route du rhum, qui la fi t entrer dans la légende de la voile. Pour mieux cerner Florence Arthaud, il faut aussi se souvenir qu’en octobre 2011, elle avait frôlé la mort, après être tombé de son bateau au large de la Corse. Après son sauvetage, sa réaction avait étonné tout le monde, même ses intimes : «Le Diable n’a pas voulu de moi !» En ce mois de mars vient de paraître son dernier livre, Cette nuit, la mer est noire (aux éditions Arthaud).

Un récit glacial, et désormais posthume, d’une femme hantée par la mort, mais qui y écrit tout de même : «La vie est un cadeau, il faut la vivre pleinement et croire toujours en son destin.»

Camille Muffat, la discrète

Cette championne hors norme de 25 ans n’aura pas eu vraiment le temps de profiter de sa retraite sportive, dont l’annonce en juillet dernier avait fait l’effet d’une bombe. Camille Muffat avait inscrit en lettres d’or son nom au panthéon du sport, en 2012, aux jeux Olympiques de Londres. Elle y gagne trois médailles en nage libre : l’or et le titre olympique dans un 400 m qu’elle aura survolé, l’argent dans le 200 m et le bronze sur 4×200 m. L’exreine des bassins voulait simplement profi ter de la vie, sortir des contraintes d’une discipline exigeante et routinière.

Alexis Vastine, le battant

À 28 ans, ce boxeur à la gueule d’ange avait réussi à surmonter ses doutes et recommencer à s’entraîner dur en vue des prochains JO de Rio, en 2016. L’or olympique, Alexis Vastine en rêvait depuis ses désillusions des Jeux de Pékin en 2008, où il obtint malgré tout la médaille de bronze, puis de Londres en 2012. Deux injustices arbitrales qui faillirent le dégoûter de la boxe. Dropped, il voulait le gagner en hommage à Célie, sa soeur de 21 ans, tuée dans un accident de voiture le 3 janvier dernier.

SUR LE MÊME SUJET :

Dropped, un jeu avec des sportifs dans la nature

Dropped – Nonce Paolini : « Un drame épouvantable »