Du rififi à la FIFA


Par publié le 18/12/2014 à 04h56


Les équipes de Canal + n’ont pas leur pareil pour tendre leur loupe là où ça fait mal, en l’occurrence sur le portefeuille des grandes institutions du football international.

« Spécial investigation » a osé cette enquête, sans trop craindre le carton rouge, et en réussissant à inscrire un but d’anthologie. Entre le siège de la FIFA et celui de l’UEFA, tous deux en Suisse, sans doute pour cause de neutralité, c’est la guerre. La pomme de discorde : l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar. Et ça cogne fort : accusations de corruption, marchandages, jeux d’influence politiques et financiers… Tous les grands noms du ballon rond, présidents de fédération, dirigeants et anciens joueurs, semblent avoir mouillé le maillot pour les Qataris.