3 questions à Franck Ferrand


Par publié le 02/07/2014 à 04h58


Le présentateur de L’Ombre d’un doute, sur France 3, crée la polémique sur la localisation du site d’Alésia.

- Que va devenir L’Ombre d’un doute à la rentrée ?

 
Durant deux ans, l’émission était programmée en deuxième partie de soirée, et depuis un an à 20h45, où il faut être plus consensuel. Nous sommes donc allés à Florence, à Bordeaux, aux châteaux de la Loire… Mais le programme a de fait perdu de sa spécificité. Nous reviendrons à la formule initiale à la rentrée

- Quels seront les premiers sujets ?
Nous partirons d’une question et nous irons fouiller dans les archives pour y répondre. Peu d’émissions au monde reposent sur ce concept. «Napoléon Ier at- il été trahi?» et «L’Affaire Louis XVII» sont au programme

 

- Vous publiez Alésia, la supercherie dévoilée. Pourquoi ce livre crée-t-il la polémique ?

 
Nous démontrons que le site qui a été désigné en Bourgogne comme étant celui d’Alésia n’est pas le bon. L’archéologue André Berthier en a découvert un autre dans le Jura, qui ressemble au commentaire que l’on trouve dans Guerre des Gaules, de Jules César. Cela me vaut beaucoup d’inimités, je reçois même des menaces