Koh-Lanta, la saison des machos ?


Par publié le 07/11/2014 à 09h41


Au bout d’un mois d’émission, il n’y a plus aucune femme en compétition ! Malchance, accidents et surtout stratégies : tout a conduit à en arriver là… À quelques semaines à peine de la finale, s’installe comme un malaise en Malaisie.

Le «Koh-Lanta des femmes» qu’elles disaient… Isabelle et ses copines en sont pour leurs frais… Raison de la déconvenue : le jeu a débuté sans qu’aucune équipe n’ait pu se constituer. Pas de rouge, ni de jaune. Les clans se sont malgré tout bien vite formés, suivant la loi de la « nature » : les femmes contre les hommes.

 

L’élégante brune a ainsi rameuté ses troupes et a fait jurer aux belles demoiselles une indéfectible solidarité. Mais c’était sans compter sur Florence, qui n’a pas suivi les consignes : « Mon clan était celui des garçons… et de Laurence, une femme formidable. Mes affinités allaient vers Laurent, Teheiura, Moundir », assume totalement l’Héraultaise de 43 ans.

 

La réunification a ensuite sonné le glas pour elle d’une part, puis pour Christina. « J’ai décidé d’aller représenter mon équipe aux “ambassadeurs” et rien ne m’aurait fait changer d’avis », explique-t-elle. Face à Freddy pour les rouges, elle a eu la malchance de tirer la boule noire et de devoir partir.

 

Le cas de Christina est tout autre et résulte d’une alliance parfaitement maîtrisée, initiée par Moundir, candidat emblématique une troisième fois. « On dit qu’il est macho, mais sa femme Inès l’a beaucoup calmé ». Est-ce vraiment le cas ? « On ne change pas, dit la chanson. On attrape des airs et des poses de combats ». Surtout à Koh-Lanta.