Christophe Dechavanne (Wish List) : « C’est mon ADN d’être sur un plateau »


Par publié le 14/07/2015 à 12h00


Étiqueté comme «has-been» par certains, l'animateur fait un pied-de-nez à ses détracteurs en prenant les commandes de Wish List, la liste de vos envies, le nouveau jeu de l'été de TF1.

– Wish List signe votre grand retour à l’antenne. Comment le vivez-vous ?

J’ai un peu l’habitude : si l’on en croit les journalistes, ça fait trente ans que je fais mon come-back. Récemment, j’ai vidé chez moi un tiroir plein de coupures de presse et quelle que soit l’époque, c’est systématiquement avec ça que vos collègues ont titré leurs articles.

– Quel regard portez-vous sur ce jeu de l’été ?

Je le trouve plein d’empathie. Par les temps qui courent, ce n’est pas un vain mot… En plus, il met en lice des gens qui s’aiment, qui sont très liés dans la vie. Quand j’ai tourné le pilote de cette émission, j’ai été très pris dans l’histoire… Et c’est un peu mon ADN d’être sur un plateau. Alors forcément, ça me plaît. C’est ma nature, c’est mon job, même si j’estime que ce milieu est d’une grande complexité !

– On connaît votre légendaire impertinence. Les participants de Wish List vont-ils en faire les frais ?

Je ne veux pas changer. Je ne suis pas là pour briser des couples, mais pour les aider à se concentrer et pour les motiver.

– Si vous deviez vous aussi dresser la liste de vos envies, à quoi ressemblerait-elle ?

Ce serait de faire le tour du monde pendant deux ans. Pour l’instant, je ne peux pas. J’ai charge d’âmes, j’ai un métier et une entreprise. Mais je ne mourrai pas avant de l’avoir accompli. C’est ça, mon top-cadeau !

– Dans la vie, est-ce que le fait de réaliser tous ses rêves les plus chers ne peut pas se révéler, au final, très démotivant ?

Rassurez-vous, nos candidats se battent pour obtenir quelque chose, mais ils sont vraiment contents après… Quant à moi, plus que le prix que l’on peut gagner, c’est l’aspect ludique qui m’attire dans ce type de défi. Il n’y a pas longtemps, je suis allé à Las Vegas, où j’ai perdu mon slip (rires). Je me suis éclaté sur le moment, un peu moins ensuite. Mais j’ai adoré !

Un nouveau talk-show à la rentrée ?

– Outre Wish List, quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Je vais animer un talk-show à la rentrée avec ceux que je n’appelle pas mes chroniqueurs, mais mes complices. Le but, c’est de rebondir sur un fait d’actu pour déconner, s’amuser, générer des happenings tout en faisant en sorte d’apprendre malgré tout quelques trucs.

– Ce programme sera-t-il dans la veine de Touche pas à mon poste ?

Dans mon parcours, j’ai toujours essayé de faire des choses qui m’étaient propres. Alors, je ne tenterai d’imiter personne, ni Le Grand Journal, ni Le Petit Journal. Quant à Touche à mon poste, je ne peux pas vous dire car je ne regarde jamais cette émission…

A LIRE :

« Wishlist », la nouvelle émission de Christophe Dechavanne sur TF1