Benjamin Castaldi (L’académie des 9) : « Je peux dire ce que je pense »


Par publié le 24/08/2015 à 10h00


Après un bref passage sur D8 à la barre de Nouvelle Star, l’ex-maître de cérémonie de Secret Story prend les commandes de L’Académie des 9, le jeu mythique ressuscité par NRJ 12.

– Dans quel état d’esprit abordez-vous cette aventure ?

L’Académie des 9 est un format compliqué à présenter parce qu’il y a beaucoup de paramètres à gérer en simultané. Mais il y a un sentiment fort de cohésion entre les sociétaires et moi. On se taquine beaucoup, sans que ce soit de la vanne pour de la vanne… Pour tout vous avouer, je me suis rarement autant amusé sur un plateau de télévision.

– Cette émission est vraiment un luxe pour un animateur. L’Académie des 9, que diffusait autrefois Antenne 2, était-il l’un de vos programmes préférés quand vous étiez enfant ?

Je n’en ai pas un souvenir précis, vu mon jeune âge (rires). C’est plutôt quand j’ai vu la version anglaise que j’ai compris quelles étaient ses forces, à savoir l’humour et la possibilité de s’exprimer librement. Cela faisait quatre ans que je faisais Secret Story… Je suis donc content aujourd’hui de retrouver un «véhicule» dans lequel je peux dire ce que je pense.

– Vous avez beaucoup changé de chaînes ces dernières années. Comptez-vous cette fois vous installer pour de bon sur NRJ12 ?

Oui, désormais, je ne bouge plus ! Mais j’ai suffisamment expliqué que je ne voulais pas être cantonné à Secret Story sur TF1 pour que mon départ ne surprenne personne. Quant à ma petite escale sur D8, on peut la considérer comme un sas de décompression. Aujourd’hui, je suis marié avec NRJ12 avec un beau contrat à la clé et Vincent Broussard, mon patron, qui n’est pas partageur, m’a demandé de travailler exclusivement pour celle-ci. J’ai l’impression d’être en confiance et c’est quelque chose que je n’avais plus. C’est con, mais on a besoin de se sentir aimé !

– En remettant en selle un vieux concept, ne craignez-vous pas que l’on vous reproche de manquer de créativité?

Le côté ringard de ce jeu ne fait aucun doute… (rires) Non, je le trouve extrêmement moderne et dans l’air du temps, alors je ne suis pas stressé !

– NRJ12 vous a-t-elle fixé des impératifs d’audience à atteindre ?

À aucun moment, on ne m’a déclaré : «Si ça ne marche pas, tu dégages.» Du coup, ça fait une pression de moins. De toute façon, je suis conscient du fait qu’il faudra sûrement un peu de temps à L’Académie des 9 pour s’installer. Cela me motive encore plus… Avant de commencer le tournage, j’avais des inquiétudes, maintenant, j’ai des certitudes !

– Allez-vous regarder votre successeur, Christophe Beaugrand, dans Secret Story ?

Oui, je vais certainement y jeter un coup d’oeil, mais je ne suis pas nostalgique. C’est moi, et moi seul, qui ai décidé d’arrêter, simplement parce que je n’avais plus envie…

A LIRE :

Benjamin Castaldi débarque sur NRJ12 à la rentrée