Avis de vent frais sur Fort Boyard


Par publié le 26/06/2015 à 06h00


«Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus fort !» Le jeu de France 2 n'aura jamais autant mérité sa devise que cette année, puisqu'il nous propose une vingt-sixième saison explosive. Zoom sur les dessous de ce millésime.

Des nouvelles recrues qu’on adore…

En télé, on a vite fait de se démoder. Pour résister à la morsure du temps qui passe, Fort Boyard a décidé de s’offrir cet été un spectaculaire lifting, en intégrant d’abord une foule de nouveaux personnages. Sous la houlette de Rouge, la jumelle diabolique de l’évanescente Blanche, incarnée par la Miss France 2012 Delphine Wespiser, six guests très spéciaux sont venus mettre le feu à la vénérable citadelle charentaise : la bien-nommée Fauve Hautot endosse le rôle de Fauve la Tigresse, aux côtés de Pascal «Captain» Olmeta, ancien gardien de but de l’Olympique de Marseille, d’Élodie Gossuin, alias Élodie l’Experte, de Moundir, ex – volcanique candidat de Koh-Lanta, qui devient Moundir l’Aventurier, alors qu’Ariane Brodier et Brahim Zaibat se glissent respectivement dans la peau d’Ariane la Spartiate et de Flexi Brahim. Des super-héros à la mode hexagonale qui proposeront aux candidats de les affronter dans une arène baptisée «La Cage».

Des nouveaux défis…

Au coeur de cette impressionnante cellule, les concurrents en lice se soumettront à différentes épreuves toutes neuves, avec la possibilité d’obtenir deux clés supplémentaires en cas de réussite. Ils auront entre autres droit à l’impitoyable «Balayette», durant laquelle une barre horizontale leur tourne autour des chevilles et où il s’agit de tomber le dernier, au «Cabestan», une compétition de force qui consiste à pousser un gros tambour pivotant, ou encore au «Trapèze suspendu», sur lequel ils devront rester accrochés alors qu’il sera en rotation.

Un monsieur loyal ravi et affûté…

Des visages connus et des défis inédits, donc, pour le grand bonheur du maître des lieux, Olivier Minne, dont l’enthousiasme et la bonne humeur n’ont pas varié d’un iota depuis ses premiers pas dans le programme, en 2003. «Selon moi, Fort Boyard n’a pas arrêté de se réinventer, insiste l’animateur. Du coup, il n’y aucune usure. Sa mécanique a été revue sans choquer les fidèles. Ce jeu a la rare faculté de continuer à surprendre et à étonner le public. Ça me plaît beaucoup de lui être associé. C’est un mélange passionnant de divertissement, d’action et de dépassement de soi.» Olivier Minne explique aussi que les innombrables heures passées dans l’auguste bâtisse lui ont «joliment dessiné les jambes»

… et d’étranges habitants

Ce ne seront pas les seuls happenings détonants à attendre de cette édition puisque, outre le Père Fouras, Passe- Partout, Passe-Muraille et le cuisinier humoriste Willy Rovelli, les habituels habitants des lieux, les téléspectateurs auront la surprise de rencontrer entre les murs du Fort d’étranges créatures qu’ils n’auraient jamais imaginé pouvoir croiser ici, comme le prestidigitateur fou Éric Antoine, qui prendra les commandes de la Magic Academy du haut de ses 2,07 m de pur talent, ou les frères Bogdanoff, qui exigeront de leurs visiteurs qu’ils résolvent d’épineuses énigmes scientifiques… «Ils vont vous faire un show insensé», promet Olivier Minne. De quoi faire rentrer l’émission dans une nouvelle dimension, si ce n’est dans la quatrième !

A LIRE :

Une famille en or arrive sur TMC avec Arnaud Tsamere

« Wishlist », la nouvelle émission de Christophe Dechavanne sur TF1

Benjamin Castaldi débarque sur NRJ12 à la rentrée