Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu, Un jour sans fin : Notre sélection de films pour dimanche

PHOTO: 1/5

Qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ?

Dimanche 29 mars, à 20 h 55 sur Canal +.



Pour un dimanche 100 % cinéma, voici une sélection de 3 films immanquables. Entre Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu, Un jour sans fin et Harvey Milk, vous allez passer du rire aux larmes.

Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?

Synopsis

Claude et Marie Verneuil, un couple de bourgeois catholiques, doivent supporter leurs trois gendres, de cultures différentes. Lorsque leur quatrième fille annonce ses fiançailles, ils découvrent que son soupirant est d’origine malienne…

On aime :
– L’humour savoureux
Sortie en 2013, cette comédie s’amuse des préjugés. On ne peut que rire des clichés poussés à l’extrême sur les cultures et les religions. Quiproquos et dialogues savoureux s’enchaînent pour notre plus grand plaisir.

– La performance de Christian Clavier
L’acteur est en grande forme et réussi à rendre son personnage drôle et attachant. Ses mimiques sont irrésistibles.

– L’expérience familiale
Pour apprécier pleinement, mieux vaut regarder le film en famille. Le visionnage devient tout de suite plus amusant.

On aime moins:
– Le manque de fond
Le film ne transmet qu’un seul message : acceptons nos différences. On peut regretter un manque de réflexion et de subtilité.

Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?, à 20 h 55 sur Canal +

Un jour sans fin

Synopsis :

Phil Connors, un présentateur météo, doit couvrir la traditionnelle fête de la marmotte. Grincheux et agaçant, il n’a qu’une envie : rentrer chez lui. Le lendemain, il réalise qu’il revit la même journée à l’infini…

On aime :
– Bill Murray
L’acteur porte le film sur ses épaules. Il transmet parfaitement l’amertume et le désespoir de son personnage. On rit de son côté grincheux et on s’émeut de sa solitude. Une incroyable performance.

– Le concept
Sorti en 1993, ce film voit ses protagonistes coincés dans une boucle temporelle. Une intrigue très originale pour l’époque. Depuis, ce ressort scénaristique a été utilisé dans de nombreux longs-métrages.

On aime moins :
– Le manque d’explication
Le film n’explique pas pourquoi la journée se répète. Un manque d’explication très frustrant.

Un jour sans fin, à 20 h 50 sur HD1

Harvey Milk

Synopsis

Découvrez le parcours d’Harvey Milk, premier homme politique américain ouvertement gay.

On aime :
– Le jeu de Sean Penn
L’acteur apporte une force et une détermination sans faille au personnage d’Harvey. On suit avec grand intérêt ses succès et ses échecs.

– La dimension sociale
Gus Van Sant (The Canyons) dresse un tableau poignant et lucide d’une époque où les minorités devaient se battre pour leurs droits.

On aime moins :
– Le manque de rythme
Le film est plutôt lent dans sa première partie. Ce manque de rythme peut pousser plus d’un spectateur à décrocher.

Harvey Milk, à 20 h 45 sur France 4

A LIRE :

Ce soir à la TV : Tout ce qui brille et Nous York, 2 comédies avec Leïla Bekhti

OSS 117 – les meilleures répliques de Jean Dujardin

Piège de cristal : Top 5 des répliques cultes de la saga Die Hard