Nathalie Baye : un portrait sensible


Par publié le 19/06/2014 à 03h53


Une histoire simple de fuite en avant, traitée avec tendresse par Nicole Garcia. Nathalie Baye est poignante

Mes rôles ont toujours été des femmes du quotidien dans lesquels les autres femmes ont pu s’identifier, affirme Nathalie Baye. Il s’agit presque, à chaque fois, de femmes hors norme et intemporelles dont nous avons toutes quelque chose en nous.»

 

À l’image de l’héroïne d’Un week-end sur deux, une femme en déroute qui décide de fuir avec ses enfants.

 

Pour son premier long métrage en tant que réalisatrice, Nicole Garcia offrait à Nathalie Baye l’un de ses plus beaux personnages et invitait les spectateurs à s’interroger sur les difficultés des parents divorcés et sur le rôle d’une mère d’aujourd’hui, avec ce souffle délicat qu’elle a su ensuite garder dans toutes ses réalisations