Le salaire de la peur, aventures à la nitroglycérine – Film


Par publié le 17/01/2015 à 10h00


Le salaire de la peur est diffusé ce 18 janvier sur Arte. La Palme d'or de 1953 n'a pas pris une ride.

Quatre Européens exilés se sentent faits comme des rats dans un village poisseux d’Amérique latine. Pour toucher l’argent qui leur permettrait d’en sortir, ils acceptent une mission plus que périlleuse : transporter deux camions remplis de nitroglycérine – explosif dont l’instabilité est démontrée par des centaines de films – sur des routes qui n’en sont pas vraiment… Une coulée de sueurs froides, des personnages au bord du gouffre et une photographie splendide ont valu à cette œuvre intense et violente, mise en scène par un Henri-Georges Clouzot au sommet de son art, de recevoir la Palme d’or au Festival de Cannes 1953.

Un thriller passionnant

La première partie du film, qui se déroule dans le misérable village suscité, est tout aussi passionnante que la seconde. Charles Vanel, en faux dur vantard et veule, est simplement génial. Quant à Yves Montand, il relança brillamment sa carrière cinématographique avec ce film. À noter : Arte a la bonne idée de diffuser le lendemain (lundi) Le Convoi de la peur, le remake presque aussi réussi de William Friedkin, qui date lui de 1977.

A VOIR :

Le salaire de la peur

Dimanche 18 janvier, à 20 h 45 sur Arte

A LIRE :

Star Wars, Brokeback Mountain : Notre sélection TV de la semaine

Enfoiré de Père Noël : c’est pour rire, gamin…

Mulholland Drive, le classique de David Lynch

Application mobile et tablette Télé Magazine sur Google Play et AppStore