Le Prénom : savoureux huis clos


Par publié le 14/11/2014 à 03h39


Cette comédie a triomphé en 2012, avec 3,3 millions d'entrées en France.

Des planches aux salles obscures

Le film, adapté de la pièce de théâtre éponyme, réunit la quasi-totalité des acteurs qui étaient à l’affiche, dont la regrettée Valérie Benguigui. Patrick Bruel y incarne un futur papa quadragénaire par lequel le chaos arrive, lorsqu’il annonce le prénom de son futur premier enfant, à l’occasion d’un dîner en famille. Un dîner des plus explosifs avec des rebondissements inattendus et des dialogues savoureux.

Un huis clos à la fois drôle et passionnant.

« La force de cette histoire, c’est son universalité : ça nous est tous arrivé ! Une anecdote, une phrase, une connerie au cours d’un repas, un soir, entre copains ou en famille et tout d’un coup, un cataclysme se déclenche », explique Patrick Bruel.