La Plage : voyage au paradis perdu


Par publié le 23/06/2014 à 11h50


Un film dépaysant, parfois cruel, aux images sublimes. Entre un Leonardo DiCaprio encore juvénile au sortir de Titanic et une Virginie Ledoyen plutôt sexy, laissez-vous emporter par la vague !

On commence par découvrir un endroit presque magique pour finalement se rendre compte que le paradis et l’enfer sont les deux faces d’une même réalité. Cette histoire assez déroutante, adaptée d’un roman éponyme d’Alex Garland, est aussi bien une ode à la liberté qu’une réflexion sur ses limites, ainsi qu’une critique sousjacente de la société de consommation. Mais le charme du film réside principalement dans son trio de jeunes acteurs.

 

À commencer par Leonard DiCaprio, qui effectuait ici sa première apparition à l’écran depuis le triomphe faramineux du film de James Cameron, Titanic. «Tout ce qu’il voulait, c’était ne pas refaire Titanic, explique le réalisateur Danny Boyle. Il voulait faire un film intéressant et difficile. Léo et son personnage sont d’ailleurs très pro ches.» Quant à Virginie Ledoyen, elle a eu beaucoup de chance : c’est sur la foi d’un seul cliché de la jolie jeune femme que Danny Boyle l’a choisie pour le rôle de Françoise.

 

De son côté, Guillaume Canet ne garde pas un excellent souvenir de La Plage, non pas à cause de l’histoire du film, mais principalement en raison de l’image lisse et sympathique que ce rôle a donnée de lui, qui était encore un tout jeune acteur : « J’ai eu la chance, ou la mal chan ce, de tourner La Plage. Le retour a été terrible. J’étais devenu un beau mec en maillot sans rien dans le ciboulot.»

 

À la fin du tournage, on a reproché à Danny Boyle et à son équipe d’avoir causé de nombreux dégâts et perturbé l’écosystème de l’île de Koh Phi Phi Lee, en Thaïlande. Une information aussitôt démentie par le réalisateur : «C’est faux. Certains d’entre nous sont membres de Greenpeace, alors nous n’avons pas été idiots, et nous n’avons pas détruit l’endroit. Cela dit, un tournage cause des dégâts, quel que soit l’endroit où il se passe. Mais nous avons tout réparé.» Et une opération de dépollution a en effet été mise en route une fois le tournage terminé