La guerre est déclarée : Roméo, Juliette et un enfant malade


Par publié le 08/02/2015 à 09h00


Ce film, qui parle d’amour et de résistance à la maladie, est autobiographique : la réalisatrice et actrice Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm raconte leur histoire.

La guerre est déclarée nous plonge dans l’humanité la plus profonde sans jamais tomber dans le pathos, Valérie Donzelli a choisi de ne rien nous cacher. Ni les moments les plus sordides, à l’image de ce coup de gueule pour la chambre parentale à l’hôpital, ni même l’humour le plus provocateur, quand le couple spécule avec ironie sur tous les handicaps que pourrait accumuler leur fils déjà malade. La douleur ressentie par les parents est toujours filmée avec délicatesse. La bande-son est très réussie et bien appropriée aux différents sentiments. Ce bel équilibre fait qu’on passe du rire aux larmes avec une grande facilité.