La cage dorée : la comédie qui chasse la morosité


Par publié le 01/11/2015 à 02h00


Servi par une histoire émouvante, avec un juste équilibre entre joie, tendresse et mélancolie, ce film traite avec justesse et légèreté du déracinement et de ses conséquences.

Un couple de Portugais « typique », elle concierge appréciée, lui chef de chantier idéal, se retrouve confronté à un dilemme : continuer à vivre dans leur cage dorée au service des autres ou bien profiter de leur « liberté » pour se reposer et retrouver leurs racines.

Un film équilibré entre tendresse et mélancolie

On se plaît à rire des clichés avec un grand nombre de répliques drôles. Le scénario, bien que classique, offre de vrais bons moments comiques, comme le dîner entre les parents, où l’on retrouve une Chantal Lauby plus savoureuse que jamais en bourgeoise un peu sotte, un peu comme une répétition de son rôle dans Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?, sorti un an plus tard.

A lire :

Les enquêtes de Murdoch, quand Sherlock Holmes rencontre les experts

Emmanuelle Devos : « n’était pas une féministe pure et dure»