“Elle va marcher beaucoup moins bien, forcément…”


Par publié le 20/10/2014 à 12h36


Un classique vu et revu. Mais qu’importe, on ne s’en lasse pas, car certaines scènes sont vraiment irrésistibles.

« Elle va marcher beaucoup moins bien, forcément…» Cette petite phrase naïvement prononcée par Bourvil après la destruction totale de sa voiture fut, paraît-il, improvisée par l’acteur.

 

D’ailleurs, si vous regardez attentivement cette scène passée à la postérité, vous remarquerez que Louis de Funès, visiblement surpris, se retient de rire avant d’enchaîner… Le duo, réuni ici pour la première fois par Gérard Oury, demeure à jamais mythique.

 

Bourvil est drôle et attachant dans le rôle du naïf et Louis de Funès sert son grand numéro. Mais c’est le film dans son ensemble qui tient bien la route – avec notamment des seconds rôles très réussis, comme plus tard dans La Grande Vadrouille, et de très beaux paysages de l’Italie des années 1960 – sans se démoder.