Plus belle la vie : un tueur en série sème la terreur au Mistral

PHOTO: 1/5

Plus belle la vie : qui est le tueur en série

Patrick Nebout mène l'enquête.


Par publié le 03/09/2015 à 03h30


La rentrée est pétaradante pour les héros du feuilleton de France 3 : deux cadavres sont retrouvés en l'espace de quelques jours, et tout le quartier est sous le choc...

Entre l’attaque d’un entrepôt et la mort tragique de Noham dans une embuscade menée par les Canelli, l’été a été plus que chaud au Mistral. Mais en cette rentrée, la tension monte encore d’un cran avec l’arrivée d’un serial killer ! Dans les épisodes diffusés début septembre, un premier cadavre est retrouvé, puis une autre jeune femme va rapidement tomber dans les griffes de ce tueur sans scrupules : il s’agit de la commissaire Constance Dorléac (Valentine Atlan), qui avait été mise à la porte du commissariat en juin dernier parce que son compagnon avait été inculpé de meurtre. Devenu chef de la police, Patrick Nebout (Jérôme Bertin) doit résoudre au plus vite cette affaire. Plusieurs pistes s’ouvrent à lui.

– Et si c’était Vivien ?

Il pourrait bien s’agir de Vivien (Michaël Erpelding), tout juste de retour au Mistral au moment du premier meurtre. La police l’arrête. Céline Frémont (Rebecca Hampton) assure alors sa défense, mais sa vie va subitement prendre un tour tragique.

– Un mystérieux chirurgien

Nicolas (Bruce Tessore) pourrait tout aussi bien être le tueur en série. Il s’agit du nouveau et très séduisant chirurgien cardiologue qui sème le trouble à l’hôpital… et qui rend Riva (Joakim Latzko) mal à l’aise et même jaloux. Ce dernier n’élude pas la discussion et ne tarde pas à lui dire ses quatre vérités. Coureur de jupons, ce Nicolas pourrait- il être victime de son amour des femmes, qui le conduirait à commettre l’irréparable ?

– Pas net ce Francesco !

L’option la plus sérieuse reste toutefois Francesco (Emanuele Giorgi), un homme sans scrupules côté coeur, puisqu’avant de tomber dans les bras de Barbara (Léa François), il avait séduit sa mère, Caroline (Sophie de la Rochefoucauld). «C’était un choc pour beaucoup, surtout qu’il a brisé le couple Barbara/Abdel, mais le public s’y est habitué. Il est très amoureux d’elle» explique Emmanuele Giorgi, qui a gardé son accent italien si charmant et s’offre ici son premier rôle en français. À titre plus personnel, Francesco traîne un lourd passé et serait même recherché à la fois par la Mafia et par la police italienne… En attendant, le voilà en prison pour avoir approché et conduit à l’hôtel… la première victime ! «Il est déstabilisé puisque son seul ancrage, Barbara, se trouve à l’étranger, au Canada… C’est un personnage ambigu, ajoute Emanuele, mais aussi quelqu’un d’honnête, qui cherche à repartir de zéro.» Peut-on vraiment le croire ? Selon certaines indiscrétions, la liste des victimes ne fera que s’allonger. De quoi faire froid dans le dos des fans du feuilleton. Vivement que le vent tourne au Mistral !

A LIRE :

Plus belle la vie, Patrick Sébastien : Les moeurs légères de France Télévisions

Laëtitia Milot (Plus belle la vie) : « Je n’ai peur de rien ! »