Oscar Pistorius, la chute d’une idole


Par publié le 19/06/2014 à 03h25


Accusé de meurtre, Oscar Pistorius a toujours nié les faits. La chaîne W9 a décidé de mener sa propre enquête

Oscar Pistorius fut le premier athlète handisport à participer aux jeux Olympiques avec les valides à Londres en 2012.

 

Il était alors une icône, un héros, un exemple pour tous. Un athlète hors norme dont la vie a brusquement basculé : depuis la nuit du 14 février 2013, il est soupçonné d’avoir tiré quatre balles sur sa compagne, le mannequin Reeva Steenkamp. Après de longues se maines, le procès du champion a été ajourné. Sur demande du juge, Oscar Pistorius a subi des tests psychiatriques.

 

L’accusé souffre-t-il d’un trouble mental d’anxiété susceptible d’atténuer sa culpabilité et d’expliquer son geste fatal ? Quid alors de sa responsabilité pénale ? Si l’athlète est jugé irresponsable, le procès pourrait purement et simplement s’arrêter.

 

En attendant le verdict, W9 revient sur le drame avec des témoignages inédits, comme ceux des parents de la victime, de l’accusé lui-même au tribunal, mais aussi des images de vidéosurveillance qui montrent Reeva Steenkamp quelques heures avant sa mort. Cette contreenquête rigoureuse tente de comprendre ce qui s’est vraiment passé