Monaco : Le rocher côté glamour


Par publié le 24/11/2014 à 08h00


Entre mariages, divorces, drames, naissances et coups de foudre, la Principauté de Monaco a connu des histoires d’amour parfois sereines, parfois inattendues, souvent passionnées et toujours mouvementées.

La chronique mondaine de Monaco ouvre véritablement sa page le 6 mai 1955, lorsque le regard du prince Rainier croise celui d’une actrice américaine de 27 ans au sommet de sa gloire : Grace Kelly, venue en Principauté pour une séance photo pour le magazine Paris Match, en marge du Festival de Cannes. Huit mois plus tard, le couple annonçait ses fiançailles. Le 19 avril 1956, leur mariage est célébré en la cathédrale de Monaco, devant le peuple monégasque en liesse. La cérémonie est retransmise en Eurovision : plus de 30 millions de téléspectateurs ont suivi l’événement. De cette union naîtront trois enfants, Caroline, Albert et Stéphanie. Depuis, à Monaco, tous les ingrédients du glamour sont réunis : la beauté, la richesse, l’amour et les drames. Les descendants du prince Rainier et de la princesse Grace en sont les vedettes volontaires ou involontaires.

 
CAROLINE, UNE PRINCESSE DISCRÈTE

 

À 19 ans, la princesse Caroline tombe amoureuse de Philippe Junot, un financier de dix-sept ans son aîné. Si Rainier et Grace ne voient pas cette union d’un bon oeil, face à l’insistance de leur fille, ils cèdent. Le couple se mariera, sans faste, en juin 1978. Deux ans plus tard, c’est le divorce. La princesse craque aussitôt pour le beau millionnaire italien Stefano Casiraghi, qu’elle épouse en 1983. De cette union naissent Andrea, Charlotte et Pierre. Mais cette histoire d’amour vire à la tragédie quand Stefano meurt dans un accident de course offshore en 1990. Après une brève histoire avec l’acteur Vincent Lindon, Caroline épouse Ernst-August de Hanovre en 1999, réalisant ainsi le rêve de royauté de sa mère, et donne naissance la même année à la princesse Alexandra. Depuis, elle mène une vie discrète, axée sur différentes associations en faveur de la protection de l’enfance et de la famille.
ALBERT, LE PRINCE MYSTÉRIEUX

 

 

Le deuxième enfant de Rainier et Grace vivra discrètement dans l’ombre de ses deux soeurs. Exilé aux États-Unis pour ses études, il fait surtout parler de lui pour ses exploits sportifs en bobsleigh. Mais sa vie privée finit par attirer l’attention. La rumeur lui prête une vie amoureuse tumultueuse : Brooke Shields, Naomi Campbell, Claudia Schiffer ou encore Kylie Minogue auraient succombées à son charme… Plutôt discret sur ces idylles, on le découvre pourtant papa avant d’être marié. Le 6 juillet 2005, il reconnaît en effet être le père d’un petit Alexandre, né de ses amours avec Nicole Coste, une hôtesse de l’air. Rebelote un an plus tard : en juin 2006, il révèle avoir une fille cachée, Jazmin Grace, née en 1992 et dont la maman est Tamara Rotolo, une serveuse américaine. Des relations qui ne semblent pas troubler plus que cela la nageuse Charlene Wittstock, qu’il épouse religieusement le 2 juillet 2011. Le couple attend un heureux événement pour la fin de l’année : la naissance de jumeaux.
COMME UN OURAGAN

 

La princesse Stéphanie, la petite dernière, n’a pas toujours été la rebelle de la famille. Mais en 1982, à 17 ans, elle est aussi victime de l’accident de voiture qui coûte la vie à sa mère, et tout bascule. Survivant aux blessures et au chagrin, Stéphanie fait fi du protocole pour mener sa propre vie. Après le mannequinat, elle s’essaye à la chanson avec succès, son titre Ouragan se hissant même en tête du Top 50 pendant dix semaines. Après des mariages torturés avec Daniel Ducruet, puis avec Jean-Raymond Gottlieb et enfin avec un acrobate portugais, Adans Lopez Peres, dont elle divorce en 2004, la tempête s’est calmée. Aujourd’hui Stéphanie de Monaco est rentrée dans le rang, se consacrant à ses trois enfants, à ses passions, comme le cirque, et, comme sa soeur aînée, à des associations caritatives. Aujourd’hui, ce sont les enfants de Caroline qui sont dans la lumière. Andrea est marié à une riche héritière colombienne, Tatiana Santo Domingo, dont il a un fils, Sasha. Quant à sa petite soeur, Charlotte Casiraghi, elle a succombé aux charmes de l’humoriste Gad Elmaleh, dont elle a un fils, Raphaël. Sur le Rocher, amour, gloire et passion… la saga continue.

 

Monaco, le Rocher était presque parfait

Documentaire – Société (95 min)

LE LUNDI 24 NOVEMBRE 2014 – À 20H45 – FRANCE 3