Michel Sardou, un monument pour les français


Par publié le 18/01/2015 à 05h41


Les relations entre le cinéma et la musique donnent parfois de bonnes surprises. Il aura suffit d’un film, La Famille Bélier, pour remettre Michel Sardou au goût du jour. De quoi oublier sa mauvaise réputation. Enfin, presque.

Ne m’appelez plus jamais France. La France elle m’a laissé tomber», chantait Michel Sardou. Certes, il parlait du paquebot, mais les Français auraient bien pu en faire autant avec le chanteur, qui n’a cessé de diviser le grand public tout au long de sa carrière avec ses coups de gueule et ses paroles provocatrices. Dans les années 1970, il s’est attiré les foudres de certains avec des chansons jugées trop engagées. Du Temps des colonies aux Ricains, en passant par J’accuse, Michel Sardou a, en effet, souvent été taxé de chanteur machiste, homophobe et raciste. Au point que plusieurs comités anti-Sardou se sont formés, organisant des manifestations contre sa venue ou l’insultant pendant ses concerts. Même s’il affi rme s’être assagi, il avoue ne pas très bien comprendre la réaction des gens. «J’écrivais 7 à 8 chansons par jour et je ne me rendais pas compte qu’il y avait des maladresses. Certaines de ces maladresses m’ont coûté assez cher d’ailleurs», dit-il.

Un monument de la chanson française

Aujourd’hui encore, Michel Sardou n’a pas sa langue dans sa poche et mieux vaut ne pas le lancer sur des sujets politiques ou de société. Mais, privilège du temps qui passe, l’homme qui divisait la France dans les années 1970-1980 est désormais perçu par 88 % des Français comme un monument de la chanson française. C’est ce que révèle un récent sondage du Parisien : 67 % des personnes interrogées aiment Michel Sardou et 60 % apprécient ses chansons. Rien de vraiment étonnant, puisque le chanteur prend «un coup de jeune» grâce à la sortie du fi lm d’Éric Lartigau La Famille Bélier. Dans ce long métrage, la jeune héroïne, incarnée par Louane Emera, chante plusieurs titres comme La Java de Broadway, Je vais t’aimer, En chantant ou encore Je vole. Avec ce dernier titre, elle se place même en 5e position des singles sur iTunes. Et, cerise sur le gâteau, dans le film, le professeur de chant, incarné par Éric Elmosnino, n’hésite pas à déclarer : «Michel Sardou est à la variété française ce que Mozart est à la musique classique : intemporel.» Amusé, le chanteur a réagi : «Bien sûr, c’est du second degré, c’est une plaisanterie Rassurez-vous, je ne prendrai pas pour autant la grosse tête.» Michel Sardou reconnaît tout de même être flatté par l’engouement déclenché par le film. «Je n’ai pas l’habitude d’écouter mes chansons, et encore moins quand ce sont des enfants qui les chantent. Mais j’ai trouvé ça très touchant que ce soit une chorale de mômes qui les interprètent. Sans compter la très jolie voix de Louane, qui m’a souffl é. Elle est vraiment très émouvante quand elle chante Je vole.» Michel Sardou semble être quelque peu attendri à l’idée que les plus jeunes puissent découvrir ses mélodies. De quoi leur donner une seconde jeunesse !

A VOIR : 

Qui êtes vous Michel Sardou ?

Documentaire musical

Lundi 19 janvier, à 20 h 50 sur France 3

A LIRE :

The Voice 4 : Une nouvelle saison pleine de surprises

L’amour est dans le pré – début de la saison 10 vu par Twitter

Top Chef 2015 : La saison 6 démarre le 26 janvier

Application mobile et tablette Télé Magazine sur Google Play et AppStore