Les océans expliqués aux enfants sur France Ô


Par publié le 08/06/2015 à 05h01


L'activité humaine menace les équilibres de la vie marine, ce qui met en danger l'humanité elle-même... La Journée mondiale de l'océan du 8 juin, à l'honneur sur France Ô le même jour, offre l'occasion de sensibiliser les plus jeunes.

Les océans couvrent plus de 70 % de la surface de la Terre. Ils sont omniprésents dans notre existence : ils permettent la pluie, fournissent de la nourriture, produisent de l’oxygène et des énergies renouvelables, etc. Mais les océans ne sont pas des milieux figés et leurs ressources ne sont pas inépuisables, malgré leur immensité. L’activité humaine menace dangereusement cette manne indispensable à la propre survie de l’Homme… Heureusement, depuis peu de temps, celui-ci a peut-être enfin commencé à prendre conscience que sur la Planète bleue, l’eau est la source de toute vie.

Des problèmes aussi vastes que les océans

La liste des problèmes actuels est accablante : la surpêche, la pollution, l’acidification des océans, le trafic de sable, le réchauffement climatique et la montée des eaux qui s’en suit… Dès le plus jeune âge, on doit apprendre que l’eau est aussi précieuse que fragile. Certains spécialistes affirment même qu’elle devrait être vraiment considérée pour ce qu’elle est : un élément du patrimoine de l’humanité ! Le 8 juin, à l’occasion de la Journée de l’océan, France Ô diffuse à 20h45 le superbe film documentaire de Jacques Perrin, Océans (2009). Il sera suivi à 22h25 d’un passionnant débat, intitulé Océans : s’engager pour l’avenir, en présence notamment de l’écrivain Érik Orsenna, de la ministre des Outre-Mer George Pau-Langevin et de la navigatrice et présidente du WWF France Isabelle Autissier. Il sera animé par Sébastien Folin, qui a souhaité sensibiliser les téléspectateurs sur le fait que si l’océan va très mal, il existe quand même des raisons d’espérer. «La situation est dramatique, mais elle n’est pas désespérée, constatet- il. Il y a de nombreuses personnes qui vouent leur vie à faire bouger les lignes, avec des militants qui travaillent sur le terrain dans le but de faire réagir les politiques.».

Exemples de gestes simples

Si nous sommes de plus en plus nombreux à utiliser les richesses des océans, il faut savoir que 80 % des déchets trouvés en mer proviennent de notre vie sur les continents. Pour mieux vivre en bon accord avec la mer – car c’est encore possible ! –, il faut savoir mettre en pratique, à notre tout petit niveau, quelques réfl exes simples et de bon sens : un poisson trop petit n’a pas eu le temps de se reproduire. Si vous le pêchez par erreur, rejetez-le à l’eau. Sur les dunes, il faut suivre les sentiers balisés et ne pas cueillir de plantes, parce qu’elles fixent le sol. Ne gardez pas les galets en souvenirs, laissez-les sur la plage, car ils sont des garants de l’équilibre côtier. Ayez le «réflexe poubelle» : ne jetez pas les détritus à l’eau et ne les abandonnez pas non plus sur la plage !

A LIRE :

Pollen, Océans : Notre sélection de documentaires pour les fêtes