Françoise Joly et Guilaine Chenu : « Nous avons rempli notre mission »


Par publié le 06/06/2014 à 11h04


Les deux journalistes évoquent la déclinaison estivale d’"Envoyé spécial"et reviennent aussi sur les meilleurs reportages de cette saison.

D’où est venu l’idée de proposer des numéros thématiques pendant les grandes vacances ?

 

Françoise Joly : C’est la septième saison. Avec Guilaine, nous n’avons jamais été fans des rediffusions. Et à l’époque, on avait proposé cette idée à la direction. Carnet de voyage a d’abord été diffusé uniquement en juillet, puis, au vu de son succès, il l’est tout l’été depuis maintenant trois ans.

 

Quelle est la ligne éditoriale de ce magazine d’été ?

 

F. J. : Ce sont des reportages en France et à l’étranger, avec des sujets plus estivaux, mais avec les codes d’Envoyé spécial. Nous faisons par exemple des enquêtes sur des produits consommés pendant l’été, point de départ pour décrire tout un circuit économique.

 

 

Guilaine Chenu : Comme on l’avait fait pour le panama, le célèbre chapeau d’origine équatorienne, nous allons nous intéresser aux tongs, devenues presque un objet chic : nous remonterons la filière de production jusqu’au Brésil. On évoquera aussi les nouvelles façons de voyager, avec notamment un sujet sur les maisons de famille : avec la crise, on se retrouve très nombreux au même endroit.

 

Vos audiences ont été bonnes cette année. Quels temps forts retenez-vous ?

 

G. C. : Un reportage sur le saumon, qui a marqué les esprits, un sur l’opération Serval, un autre sur le Front national, qui a été repris partout. Nous avons initié des sujets plus longs, des enquêtes plus fouillées et qui, pour certaines, ont fait l’événement. Nous avons rempli notre mission.