Top Chef 2015 : Dans la peau d’un candidat


Par publié le 26/01/2015 à 11h01


Vu de mon canapé,tout me paraissait facile dans Top Chef. Mais quand il a fallu passer de la théorie à la pratique, les choses se sont un peu compliquées. Voici le récit de ma drôle d’expérience de candidate d’un jour.

Acte I – Casting sauvage

Chaque année, quand re-débarquait Top Chef sur M6, je me transformais, comme beaucoup de Français, en critique gastronomique de salon. Zappette à la main, j’affûtais mes arguments et je décernais les bons et les mauvais points aux concurrents en lice. Mais ça, c’était avant… Avant que M6, dans son immense bonté, me donne l’occasion de devenir une meilleure personne (aux fourneaux eten général). Début novembre, je reçois en effet un coup de fil d’Emmanuel, l’attaché de presse du programme, qui me propose de participer à un challenge« spécial journalistes » de Top Chef, arbitré par Hélène Darroze. Rien qu’à l’idée d’être jaugée par un chef étoilé, j’ai déjà les dents qui claquent et la sueur qui perle au front…

Acte II – La fièvre en Studio

Si la ponctualité est l’art premier d’un grand cordon bleu, je suis mal partie. Après des soucis de transport, je rallie péniblement le Pré-Saint-Gervais, en Seine-Saint-Denis, et arrive in extremis sur le plateau où se déroule l’émission.J’enfile en vitesse ma blouse Top Chef, jolie mais visible ment davantage prévue pour un rugbyman que pour ma taille 36. Tout sourire, Hélène Darroze vient de commencer l’énoncé de la recette que nous aurons ensuite cinquante minutes pour exécuter à notre façon : une macaronade au foie gras de canard, qui évoque ses Landes natales. Nouveau coup de pression lorsque je me rends compte que mes très sérieuses camarades ont noté chacune de ses directives sans en louper une miette alors que j’arrive à peine à relire mes gribouillis. Tant pis, je copierai…

Acte III –  Petits Plats dans les grands

Le défi est à peine commencé que j’ai déjà l’ impression d’avoir pris quelques longueurs de retard. Je suis encore en train de consulter le contenu de mon panier quand la quasi-totalité de mes rivales a déjà pelé sans coup férir la peau des cèpes puis les ont débités en délicats tronçons avant de se consacrer à la suite de la préparation. Absence d’atavisme ? J’ai beau être née dans le Sud-Ouest, comme Hélène Darroze… N’empêche que quand je m’attaque à mes champignons, ils ne ressemblent pas du tout aux siens. Perdu pour perdu, je décide de me la jouer free-style et mélange les différents ingrédients dans un ordre très anarchique, en tentant de m’inspirer quand même des précieux conseils de l’experte. L’angoisse monte encore au fur et à mesure des « il vous reste dix minutes », « cinq minutes », « trente secondes » qu’égrène la production. Puis arrive le gong ultime et nous levons les mains, comme à la télé.

Acte IV – Dégustation et Verdict

Tels les apprentis-chanteurs de Nouvelle Star, nous nous alignons devantla vaste table où nos assiettes respectives vont être goûtées à l’aveugle par Hélène Darroze. L’attente est éprouvante pour les nerfs car notre jurée teste et hésite pendant un bon laps de temps. À ce moment, je stresse tellement que je demande pardon intérieurement à tous les valeureux candidats-cuisiniers dont j’ai pu me moquer dans le passé… Finalement, à ma grande surprise, je décroche la troisième place, un titre de deuxième dauphine de la gourmandise qui suffit largement à mon bonheur.

A VOIR : 

Top Chef

Jeu – Divertissement

Lundi 26 janvier, à 20 h55 sur M6

A LIRE :

Top Chef 2015 : La saison 6 démarre le 26 janvier

Application mobile et tablette Télé Magazine sur Google Play et AppStore