The Voice : Le succès des Fréro Delavega


Par publié le 28/02/2015 à 08h01


Outsiders dans la compétition de TF1 l’an dernier, Jérémy Frérot et Flo Delavega s’en tirent mieux que bien. Ces deux frères d’armes natifs du Sud-Ouest sont passés, en quelques mois, d’Internet aux plus grandes salles de France !

- Comment avez-vous vécu l’année qui vient de s’écouler, depuis The Voice, qui vous a fait connaître du grand public ?

On n’a pas été découvert par The Voice l’année dernière ! On est présent sur Internet depuis quatre ans. Notre notoriété a été progressive tout au long des dernières années. Avec 8 millions de téléspectateurs, on peut quand même parler du grand public ».

- Est-ce pour vous une récompense de voir votre public s’élargir ?

Oui, c’est la récompense des efforts fournis pendant toute cette période. Après The Voice, on n’a pas vraiment vécu en direct l’engouement né de l’émission puisqu’en fait, nous sommes restés enfermés en studio pendant deux mois pour enregistrer l’album. Les fans, on ne les découvre vraiment que maintenant !

- Et quel est donc le profil type de vos admirateurs ?

Auparavant, avec Internet, c’était surtout des femmes de 15 à 24 ans. Maintenant, c’est toute la famille, des hommes aussi, de 7 à 77 ans ! Nous sommes multi-générationnels !

- Après Sweet Darling, c’est au tour du Chant des sirènes et de Mon petit pays de passer à la radio. Quel effet ça fait de s’entendre ?

On n’en a jamais vraiment rêvé. Au départ, on était profs d’EPS. Métier que l’on a dû arrêter parce que la musique nous prenait trop de temps !

- C’est un coup du destin ?

Oui, un coup de chance puisqu’en postant une simple vidéo sur Internet, on n’imaginait pas ce que ça allait donner.

- Comment définir votre musique : est-ce de la pop, du folk… ?

Ce sont des harmonies entre deux voix masculines accompagnées par des guitares folk. À ma connaissance, on est les seuls à faire ça. Chez les filles, il y a Brigitte.

- Comment êtes-vous avec le public sur scène ?

On dialogue beaucoup, c’est un échange. C’est pour cela que l’on fait de la musique, pour pouvoir la jouer sur scène.

- Est-ce que vous avez le temps de travailler sur l’album suivant ?

Oui, on part écrire pendant plusieurs jours. L’album sortira avant l’été.

A LIRE :

The Voice 4, la plus belle voix : Sur la voie royale

The Voice 4 : Découvrez Voice Dubsmach, le défi pour imiter les coachs

The Voice 4 : Une nouvelle saison pleine de surprises