The Voice : le sacre surprise de Lilian


Par publié le 13/05/2015 à 02h56


Le Franc-Comtois de 23 ans s’est imposé en finale de la quatrième saison du télé-crochet de TF1, malgré la concurrence de la grande favorite Anne Sila.

Le 25 avril dernier, Anne Sila avait beau être la seule représentante de la gent féminine parmi les quatre finalistes de la saison 4 de The Voice, la jeune femme était sans conteste la grande favorite. Nombreux étaient ceux qui voyaient en elle la première chanteuse capable d’inscrire son nom au palmarès du télé-crochet de TF1, après les sacres successifs de trois messieurs, Stéphan Rizon, Yoann Fréget et Kendji Girac. Contre toute attente, malgré des prestations toutes plus abouties les unes que les autres, la protégée de Florent Pagny a dû s’avouer vaincue, le public ayant finalement jeté son dévolu sur Lilian Renaud, lauréat de ce quatrième millésime avec plus de 50 % des voix. Un score sans appel – largement supérieur à celui de Kendji Girac la saison passée – qui n’a cependant pas empêché les internautes de France et de Navarre de faire entendre leur désapprobation. « Je rentre à peine et je vois qu’Anne Sila n’a pas gagné #TheVoice ? Mais c’est quoi ce scandale ! », s’offusque @johnsicurella sur Twitter. Pour laulauX360, cela ne fait aucun doute : « Y a eu un problème de comptage des votes. C’est Anne Sila qui aurait dû gagner ! » Un étonnement partagé par Lilian en personne. « Je suis d’accord avec ceux qui disent qu’Anne Sila aurait dû gagner », confie, beau joueur, le grand gagnant de The Voice 2015 dans une interview accordée au journal Le Parisien.

A quand une gagnante de The Voice ?

Pour certains observateurs, le fait que le titre de « Plus Belle Voix » ne cesse d’échapper à ces demoiselles trouverait son explication dans la composition de l’audimat du télé-crochet, essentiellement composé de télé spectatrices qui seraient plus enclines à voter pour un « beau gosse ». Pour d’autres, plutôt que de voir dans la victoire de Lilian la conséquence d’un vote de midinettes, il serait plus judicieux de la prendre pour ce qu’elle est, à savoir le triomphe d’un jeune homme talentueux mais humble, un fromager de métier ayant les pieds sur terre. « Je pense que les gens se sont retrouvés en moi, analyse l’intéressé. Mon côté accessible et simple a dû toucher le public. » Reste maintenant à faire aussi bien que Kendji, et ça, c’est pas gagné !.

A LIRE :

The Voice 4, la plus belle voix : Sur la voie royale

The Voice : Le succès des Fréro Delavega

The Voice 4 : Découvrez Voice Dubsmach, le défi pour imiter les coachs