The voice 4, la plus belle voix : Sur la voie royale

PHOTO: 1/4

Zazie

La petite nouvelle a vite trouvé sa place dans le jury.


Par publié le 16/01/2015 à 04h00


La saison 4 de The Voice a plus de talents, plus de rythme et une recrue de choix : Zazie. Le télé-crochet de TF1 a tout pour faire exploser les audiences.

«Zen, soyons zen !» Cet adage est vraiment le sien, ce samedi soir de novembre. Dans les loges du studio de la Plaine Saint-Denis où se tournent les premières auditions à l’aveugle, Zazie est détendue. Et c’est «cash» qu’elle s’exprime en plateau quelques minutes plus tard. «J’ai aimé ce que je vois, votre fraîcheur et votre joie de vivre», lance-t-elle à une candidate. «J’aimerais avoir votre niveau technique, mais je n’ai pas vu qui vous étiez dans cette prestation», assure-t-elle à une autre, moins chanceuse. Avec une élégante et sélective bienveillance, la nouvelle recrue a donc réussi ses premiers pas.

Autre nouveauté de la saison 4 : moins de chanteurs professionnels au profi t de révélations «brutes». Plus de rythme aussi, car plus de candidats, promet Shine France, le producteur. Lors des auditions à l’aveugle, une multiplication des «shadows», ces prestations où les téléspectateurs sont dans les mêmes conditions que les coachs. Pas d’invités à chaque fois lors de la préparation des «battles», juste des visites surprises, dont Garou et Kendji. Les coachs pourront toujours se voler un talent, y compris lors de l’épreuve ultime. L’interactivité avec le Web est optimisée, la fonction Multicam permettant de regarder les directs selon l’angle de son choix sur MYTF1. Une constante demeure : beaucoup d’appelés et peu d’élus. Comme dirait Zazie : «Le rodéo peut commencer !»

Zazie : « J’ai un côté garnement »

– Vous aviez dit il y a quelques mois que vous n’aimiez pas les concours de chant parce que vous les compariez à des combats de gladiateurs. Vous êtes là… Vous avez donc changé d’avis…

Non, pas du tout. Il y a un côté gladiateur dans les concours de chant. Mais dans The Voice, il n’y a pas que le gagnant qui gagne. De nombreux professionnels regardent l’émission et repèrent les candidats qui en valent la peine. Cela donne du sens à ma démarche.
- Quels étaient vos contacts jusqu’à présent avec vos collègues du jury ?

Je connaissais bien Florent, moins Mika, mais je connaissais évidemment son travail… En dehors de l’émission, il n’y a pas de compétition entre nous. Ce n’est que quelque chose de ludique.
– Regardiez-vous l’émission avant ?

Oui, bien sûr. Et parfois je me demandais qui pouvait bien voter au vu de certains résultats. Peut-être des jeunes filles qui ont envie d’épouser le chanteur…

– Qu’est-ce qui vous a bluffée lors des castings à l’aveugle ?

Le niveau des candidats, bien sûr, leur jeunesse… Ils ont pour certains 15, 16, 17 ans… Ils sont au top, justement grâce à l’apparition de ce genre d’émissions.
- Qu’attendez-vous de l’émission ?

J’attends d’aimer. Je cible mon émotion pour qu’elle soit en phase avec celle du téléspectateur. Pour choisir mes «talents», j’ai besoin de ce temps de réfl exion qui me pousse à me demander : «Qu’est-ce que je vais pouvoir faire avec lui, ou elle ?». Je n’ai pas de Deug de coach, mais je sais que notre rôle est de garder une certaine distance avec les candidats, de les laisser tranquille. Mais il faut dire que j’ai quand même un côté garnement en moi.

– Pour combien de saisons avez-vous signé ?

Pour une seule, tout comme les autres coachs.

Florent Pagny : « Un programme valorisant pour ceux qui y participent »

– En tant que coach, vous avez déjà remporté la compétition. Prêt à recommencer ?

Je ne suis pas dans l’esprit d’une victoire à tout prix. Même s’ils ne gagnent pas, nos protégés bénéfi cieront de la lumière de The Voice, un programme valorisant pour tous ceux qui y participent.

– Avez-vous été surpris par Zazie ?

Mika m’avait davantage stupéfait par sa maîtrise du français et sa faculté à être aussi précis. Cette année, il a été le plus surpris d’entre nous. À la fi n de la première soirée, je l’ai regardé et je lui ai dit : «Tu vois, à ton tour d’être bluffé.» Avec Zazie, ils se sont disputés beaucoup de talents, et elle lui en a même piqués ! C’était vraiment très drôle à observer

Jenifer : « J’ai envie de nouveauté »

- Comment abordez-vous cette saison ?

Pour moi, c’est une remise à zéro des compteurs. Une aventure humaine très riche, qui ressemble à ma discothèque, ça va de Bob Dylan à Rihanna. Avec les talents, j’ai envie de nouveauté, quelque chose que je n’ai pas encore entendu.

- Lequel de vous quatre a la meilleure équipe ?

Difficile à dire, tous les quatre, on a pris des risques en écoutant nos envies. Le plus dur, ce sont les «battles», la sélection est terrible

Mika : « On a besoin qu’une fille gagne cette année »

- Que pensez-vous de Zazie ?
Elle a une grande culture musicale, elle a tout ce qu’il faut pour faire cette émission. Elle est drôle, elle se moque d’elle-même. Elle a une vraie générosité.

- Qui pourrait gagner cette année selon vous ?

Aucune fille n’a jamais gagné The Voice…

On va essayer de casser les préjugés. On a besoin qu’une fille gagne le concours cette année. Tout est possible. Dans les talents, il y a de tout, du noir, du blanc et du gris !

A VOIR

The Voice

Divertissement

Samedi 17 janvier 2015 , à 20 h 55 sur TF1

A LIRE :

The Voice 4 : Découvrez Voice Dubsmach, le défi pour imiter les coachs

The Voice 4 : Une nouvelle saison pleine de surprises

Top Chef 2015 : La saison 6 démarre le 26 janvier

Application mobile et tablette Télé Magazine sur Google Play et AppStore