Philippe Bouvard : Le roi qui ne voulait pas céder son trône


Par publié le 07/07/2014 à 11h29


L’animateur de 84 ans se refuse à reconnaitre comme son successeur Laurent Ruquier, pourtant appelé à le remplacer aux manettes des Grosses têtes.

«Ruquier m’a tuer» pourrait être le titre de cette chronique médiatique de début d’été. Les Grosses Têtes version Bouvard, c’est fini. Laurent Ruquier en reprend les rênes dès le 25 août sur RTL. France 2 a bien fait de rendre hommage au vétéran le 27 juin dernier. À la clé, 4,3 millions de téléspectateurs, soit 600 000 amateurs de plus que Jean-Pierre Foucault et son jeu Qui veut gagner des millions ? sur TF1 !

 

Un accueil chaleureux qui faisait écho à celui du public venu quelques jours plus tôt au pied des studios de RTL pour la « der des ders ». « Voilà qui me fait chaud au coeur, je ne m’imaginais pas vivre ça un jour et je comprends que ça puisse faire tourner la tête à certains », commente l’intéressé, ému par ces témoignages de sympathie. Mais il refuse de parler de Ruquier. «Je n’ai pas de successeur. J’arrête une émission que je faisais depuis trente-sept ans. Ce qu’on va faire ne m’intéresse pas. Je n’ai rien à transmettre. J’imagine que celui qui va me succéder aura assez d’idées originales et personnelles pour ne pas reprendre les miennes.»

 

À l’entendre, seul le public sera juge de ce qui se passera sur les ondes. «Le public, c’est le directeur des programmes», ajoute-t-il. Philippe Bouvard reste cependant sur RTL à la rentrée. Les samedis et dimanches, il animera Allô Bouvard de 11h30 à 12h30, en lieu et place de de Jean-Pierre Foucault, prié d’aller voir ailleurs (sur Europe 1 en l’occurrence), et qui donc, à son tour, pourrait bien déclarer : «Bouvard m’a tuer…»