Les Enfoirés : Encore un scandale


Par publié le 19/03/2015 à 10h00


Les dépenses, la promo, ça leur avait déjà été reproché. Aujourd’hui, c’est leur chanson qui ne fait pas l’unanimité, même au sein de la bande.

Chaque année, la troupe des Enfoirés chante un nouvel hymne. Et, en général, on le trouve plutôt sympa… Mais voilà que cette année il divise, et c’est bien le cas de le dire puisque dans le clip, deux bandes se font face. D’un côté, les « jeunes anonymes », de l’autre, les « vieux artistes »… avec notamment Matt Pokora, Tal ou Zaz. Voilà déjà de quoi sourire car comme le dit très justement Jean-Louis Aubert  « Ce qui est un peu curieux, c’est qu’il y a des gens qui pourraient largement être [ses] enfants qui chantent du côté des vieux ». Mais ce sont surtout les paroles qui ne plaisent pas : « Tout ce qu’on a, il a fallu le gagner. C’est à vous de jouer, mais il faudrait vous bouger », déclarent les « vieux » aux jeunes… Il n’en fallait pas plus pour que cette chanson soit jugée réactionnaire. L’avantage de cette polémique, c’est qu’elle a obligé Jean-Jacques Goldman à communiquer. Et ça faisait longtemps que ça n’était pas arrivé !

Promotion, hébergement : les autres scandales

De toute façon, les Enfoirés en ont vu d’autres. Souvenez-vous, les « problèmes » ont commencé lorsque Yannick Noah a pointé du doigt l’hébergement trop luxueux des artistes venus chanter pour une bonne cause. « Je viens chanter pour les Restos du coeur, je ne vais tout de même pas en profiter pour me faire héberger dans un palace de milliardaires », a-t-il déclaré avant de quitter définitivement la bande. Sans compter les critiques au sujet des artistes en promotion lors du spectacle ou de leur éventuelle rémunération. Il est vrai que nos amis les Enfoirés ne sont pas vraiment des Bisounours, mais n’oublions pas que leurs concerts et les ventes du DVD assurent 12,5 % des ressources des Restos du coeur. Une somme dont les plus démunis ne peuvent pas se passer ! On ne peut tout de même pas leur reprocher de faire rentrer de l’argent dans les caisses…

A LIRE :

Les Enfoirés : Le show après la polémique

Jean-Jacques Goldman : Quarante ans de succè