Le télé-crochet, fabrique de stars ?


Par publié le 11/08/2014 à 11h49


L’arrivée de The Voice Kids en première partie de soirée sur TF1 rappelle que le petit écran a lancé de nombreuses carrières de chanteurs ou chanteuses en herbe.

Tu es venue toute seule ou en famille ? – Avec ma maman, mon papa et mon parrain ! ». Quand la petite Vanessa lui répond du tac au tac ce jour de mai 1981, Jacques Martin est loin de se douter qu’il reçoit dans L’École des fans une future star. Vanessa Paradis, âgée de 8 ans, y interprète Émilie Jolie, sa toute première chanson en public. Et en octobre 1989, c’est comme invitée principale qu’elle revient pour de touchantes retrouvailles avec l’animateur. Présentée désormais sur Gulli par Willy Rovelli, l’émission ne lance plus de carrière depuis longtemps. D’autres ont entre-temps pris le relais, comme Graines de star, produite par Thierry Ardisson et présentée par Laurent Boyer sur M6. De 1996 à 2003, la séquence Graines de chanteur ouvre ainsi à tous un vrai boulevard vers la célébrité. En février 2000, grâce à Ma prière d’Axelle Red, Alizée séduit un large public, mais aussi Mylène Farmer, qui lui offre dans la foulée Lolita, tube resté sept mois dans le top 10 des singles ! Leslie gagne le concours en 2001 et enregistre son premier album, Je suis et je resterai… Présomptueuse ambition car la pauvre a aujourd’hui quasiment disparu.

UN TREMPLIN POUR CERTAINS

Moins jeunes, mais tout autant débutants, Jenifer, Grégory Lemarchal, Nâdiya, Emma Daumas et même Christophe Maé ont, au fil des années, poussé la chansonnette pour la première fois dans Graines de star. Aucune célébrité en revanche au palmarès de L’École des stars, proposée sur Direct 8 entre 2008 et 2009. Il faut sans doute leur laisser du temps, les candidats étant à peine adolescents au moment de leur passage sur le petit écran. Et pour l’émission The Voice Kids, la tranche d’âge est la même, de 6 à 15 ans.

CES STARS EN HERBE QUI DONNENT DE LA VOIX

De vrais petits prodiges se sont ainsi pressés aux «castings à l’aveugle», telle Carla, 10 ans, qui désespérait d’attendre ses 16 ans pour s’inscrire à l’émission pour les grands, ou bien Paul, 14 ans, époustouflant dans sa version de A Team d’Ed Sheeran. «Il n’y a pas vraiment d’enjeu pour ces gamins, commente Garou. Ils sont là juste pour le plaisir de chanter». «C’est plus facile de leur dire non puisqu’ils ne jouent pas là leur destin», ajoute Louis Bertignac. «Mais on les a considérés comme des adultes, on n’a pas fait l’erreur de les sous estimer», précise Jenifer, troisième juré du concours de TF1. Forte de l’expérience de The Voice, la société Shine France a lancé au printemps la production de Prodiges pour France 2, télé-crochet dédié au chant, à la danse et la musique classique ! À sa tête, Marianne James, longtemps jurée pour Nouvelle Star. Une preuve de plus – Corneille avait raison – qu’aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre des années.