Incroyable talent : La saison de tous les délires


Par publié le 16/10/2015 à 03h55


Pour la dixième cuvée de son Talent Show, M6 a visiblement décidé de frapper fort et a pour cela revu son système de détections des candidats. Explications

Une décennie, ça se fête ! Pour célébrer comme il se doit ce millésime exceptionnel et donner une énergie nouvelle à l’émission qui montrait quelques signes d’essoufflement lors de ses précédentes éditions, La France a un incroyable talent fait sa révolution.

Un Jury soudé et fun !

C’est donc avec un jury presque entièrement reformaté que le divertissement revient à l’antenne. Aux côtés de l’inamovible Gilbert Rozon, métamorphosé ou presque puisqu’il est désormais résolu à être «un monument d’amour», on retrouve ainsi cette année une fine troupe composée de la chanteuse Hélène Ségara, du chorégraphe Kamel Ouali et du prestidigitateur Éric Antoine. Des joyeux allumés qui s’entendent comme larrons en foire et dont la production a visiblement renoncé à juguler les ardeurs. Accrochez-vous à vos sièges, ça va secouer ! Coups de coeurs, coups de griffe, rafales de vannes, batailles d’eau et tartes à la crème… Tout peut arriver ! «C’est la première fois qu’on a un jury aussi homogène, confirme l’animateur Alex Goude. On les a fait partir en vacances ensemble avant l’enregistrement, alors ça a peut-être contribué à les souder. Je n’ai pas souvenir qu’il y ait déjà eu cette magie-là auparavant. Et puis, il faut que je vous confie quelque chose : Éric Antoine est un vrai taré.» Une dinguerie que l’intéressé, lui-même révélé par l’émission en 2006, assume d’ailleurs complètement. «Notre grand jeu, c’était de ne surtout pas répondre aux questions qu’on nous posait sur le plateau. J’ai par exemple adoré parler de l’expansion de l’accélération de l’univers quand c’était totalement hors sujet», raconte, espiègle, le magicien, qui confie aussi son extrême plaisir d’avoir intégré cette aventure : «J’ai chialé. J’ai kiffé. C’était un fabuleux orgasme artistique.»

Du meilleur au plus fou

Mais la folie de ce cru résidera aussi dans les numéros proposés. Afin de repérer les concurrents les plus pointus possibles, un système d’auditions inédit a été inauguré. En lieu et place du casting national organisé à Paris, les équipes de Fremantle ont réalisé une grande tournée régionale dans l’Hexagone et ont joué les petites souris dans les salles et des écoles de spectacles afin de dénicher des énergumènes qui n’auraient pas spontanément tenté leur chance dans le concours. Dans La France a un incroyable talent, on verra donc le meilleur – comme ce danseur contorsionniste capable de se plier et de se vriller totalement sur lui-même et cette collégienne à la voix d’or qui fera pleurer l’assemblée –, mais aussi le comble de l’absurde ou de l’improbable – comme la mamie qui rappe, la chanteuse lyrique qui se produit sur des poneys, la transsexuelle qui fait bouger ses seins en rythme ou encore l’éphèbe bodybuildé dont le don très particulier est de peindre… avec son pénis ! À noter que cette année, pour la première fois, il sera possible d’entendre les réactions des spectateurs en instantané : les sièges du théâtre André-Malraux de Rueil-Malmaison, où se déroule le tournage, ont été dotés de micros. Sur le banc des jurés, sur la scène et même au coeur du public, il va donc y avoir du show dans cette version 2015.

A lire :

À la rentrée elles prennent le pouvoir !

Incroyable talent : nouveau jury, nouvelle animatrice

Magie et télévision : un vrai tour de passe-passe !